La plateforme infinite RPG fermera à partir de novembre 2019. En savoir +
{{{$data->nom}}}

Crossroads

Scène libre : La folie des grandeurs !

Cette scène libre est archivée.

Créer une scène libre

RP posté le

L'apparence des femmes est aussi trompeuse que le reflet des objets sur la surface de l'eau.


C'était une entrée on ne peut plus sobre pour des femmes on ne peut moins sobre ! En effet, même l'éternel crissement du tourniquet de l'entrée ne semblait pas faire le même bruit lors de leurs arrivées. Comme le feu et la glace, si opposés mais pourtant si inséparable Bubbles McGee et Myrtle Snow entrèrent en faisant claquer leurs talons avec une synchronisation sans pareille !

- Oh mais c'est aussi charmant que sur les brochures ici ma chère !

- C'est pittoresque ! Belissimo les rideaux ! S'exclama l'autre en s'approchant des grandes tentures sur la droite.

- Myrtle voyons ! Cria l'autre comme si elle n'entendait plus. Approches, schnell, schnell mein Schatz !

- Wait my dear ! I'm looking les rideaux ! Ils sont si beaux ! Il faut que je me renseigne ou trouver de pareilles merveilles Bubbles ! Fit-elle tout aussi fort en triturant les grandes tentures démodées que l'hôtel ne devrait d'ailleurs pas tarder à changer.

La femme à la mise en pli parfaite soupesa sa tignasse immaculée et soupira lascivement en s'affalant nonchalament sur les divans rougeâtres :

- Oh c'est pas vrai Myrtle ! On sera encore là ce soir ! Oh ! Mais c'est qu'ils sont confortables les pouffes ici ! S'exclama-t-elle en s'allongeant sur les somptueux et couteux canapés qu'elle appelait vulgairement "pouffes".

Quant à Myrtle elle inspectait les rideaux de bas en haut, s'accroupissant, passant derrière puis devant. Elle les palpa longuement, les regardant de près comme de loin, avec et sans lunettes jusqu'à les sentir ! Elle était telle une gouteuse de vin mais avec le textile !

- Bon ! Moya sestra ! Fit celle aux cheveux blancs sans gêne en se relevant brutalement après quelques minutes de somnolence sur le moelleux des coussins.

- Voui, voui, à plus tard mes beautés, chuchota-t-elle aux rideaux. Qu'est ce que tu veux encore ? Demanda-t-elle en s'approchant de sa comparse.

- Et bien allez au comptoir voyons ! Dit Bubbles en se relevant et en frottant sa robe pour faire disparaitre les plies de celle-ci.

- Pourquoi faire ? Demanda-t-elle inintéressée en palpant les coussins.

- Et bien pour notre chambre !

- Pourquoi faire ? Recommença-t-elle en ne la regardant toujours pas.

- Pour loger ici enfin ! Albern !

- J'te demandes pardon ?! Cria-t-elle. Je ne suis pas une idiote, vous ne me comprenez juste pas ! Tous autant que vous êtes !

- Ne nous fais pas ta crise existentielle ici mein Schatz !

- Et cette chambre alors ? Souffla-t-elle avec un petit sourire complice, la prenant bras dessus bras dessous.

Bubbles haussa les épaules et lui sourit de la même manière en s'approchant du comptoir, elles étaient ainsi, tous les jours, 24 h sur 24, 365 jours sur 365 jours ! Infatigables et surtout hors du temps et des mœurs, elles avaient d'ailleurs fais tout ce cirque en ne prêtant attention à personne sauf à la réceptionniste vers laquelle elles approchaient :

- Bonjour,

- Nous aimerions

- Une chambre

- La plus haute possible pour

- Admirer la vue.

- Pour 6 mois au moins.

- Merci

Avaient-elles fais tour à tour sans gêne, finissant chacune les phrases de l'autre en souriant bien innocentes et adorables bien qu'épuisantes ! Il fallait l'avouer !

3
AronnWagner
AronnWagner a commenté :
Attention, un peu d'anglais, d'allemand, de français, de russe et d'italien approximatifs pour ces gentes demoiselles polyglottes <3
Publié Fri, 01 Feb 2019 22:26:43 +0100
Esprit23
Esprit23 a commenté :
Elles demandent la chambre la plus haute possible, le Triangle leur est inaccessible et les VIP sont occupées... nos persos se croiseront vite. XD
EDIT : Aux États-Unis, nous sommes censés parler l'anglais américain (même si l'espagnol y est aussi très courant). Ça me rappelle, dans Asylum (qui se passe dans le même pays), un rôliste qui a mis l'anglais comme s'il s'agissait du français pour faire comprendre que son perso mélangeait les langues. Est-ce qu'on peut s'imaginer à peu près la même chose ici ?
Publié Sat, 02 Feb 2019 11:55:34 +0100
AronnWagner
AronnWagner a commenté :
Pk pas @Esprit23 elles se donnent simplement un style, c'est un peu comme l'expression "la culture c'est comme la confiture moins tu en as plus tu l'étales" ;)
Publié Sat, 02 Feb 2019 20:05:46 +0100

RP posté le

Shû était resté perplexe devant tout ce cinéma, était-il dans un film, un rêve très étrange ou un cauchemar ?! Il ne le savait pas du tout mais ces énergumènes le mettait très mal à l'aise ... Très, très même si bien qu'il s'apprêta à envoyer un message à Jake ! Ca n'était pas la première fois que des excentriques venaient mettre le boxon à Crossroads ... Mais elles n'avaient rien fais de mal alors bon ... Que dire ...

Il attendit jusqu'à ce qu'elles se pointent poussant à moitié la chansonnette pour demander une chambre ? Oui une chambre ... Il soupira et se relaxa ouvrant les dossiers des chambres, il tapota sur son clavier et proposa :

- Bien sûr, mesdames, la chambre 139 au 15 ème étage, c'est la plus haute que je puisse vous proposer à moins que vous ne désiriez les suite royale, présidentielle ou de lune de miel ? Comment comptez-vous régler ? Et dois-je faire venir des bagagistes pour vos affaires ?

0

RP posté le

Le jeune homme était quelque peu coincé, mais plutôt agréable à l’œil ... Bubbles tapa dans le coude de sa comparse pour la réveiller et la sortir de sa torpeur, Myrtle n'avait pas cessé de fixer l'employé :

- Bien sûr, mesdames, la chambre 139 au 15ème étage, c'est la plus haute que je puisse vous proposer à moins que vous ne désiriez les suite royale, présidentielle ou de lune de miel ? Comment comptez-vous régler ? Et dois-je faire venir des bagagistes pour vos affaires ?

- C'est du cachemire ? Demanda la rousse en commençant à tripoter son colle passant ses bras au dessus du comptoir. Je veux dire votre veste ?

- Myrtle ! Enfin, j'aimerai que ça cesse ! Laisses ce joli jeune homme tranquille, dit celle aux cheveux blancs en lui faisant un petit clin d'oeil et en tirant l'autre par la manche.

- C'est la veste qui m’intéresse pas lui, cria-t-elle. Je ne suis pas comme toi, morue ...

- Excuse-me ?! Dumme Kuh ...

Elles croisèrent alors les bras, l'une dos à l'autre, contrariée ... Alors Shû ne savait plus quoi faire, comme d'habitude il se sentit coupable alors qu'il n'y était pour rien ... Il regarda l'une puis l'autre et sursauta quand elles se retournèrent simultanément pour se faire un petit câlin

- Bon et

- Alors cette

- Chambre ?

Elles se sourirent comme deux petites gamines hormis le fait qu'elles étaient d'un certain age ...

- Par carte s'il vous plait, dit-elle en sortant une carte bancaire bien ancienne.

- Quant aux bagagistes ... Oui vous pouvez nous avons une tonne d'affaire à monter, elles sont dans une fourgonnette teintée à l'extérieur, finit Bubbles en jetant un petit regard complice à Myrtle.


0

RP posté le

- C'est du cachemire ? Demanda la rousse en commençant à tripoter son colle passant ses bras au dessus du comptoir. Je veux dire votre veste ?
- Myrtle ! Enfin, j'aimerai que ça cesse ! Laisses ce joli jeune homme tranquille,
dit celle aux cheveux blancs en lui faisant un petit clin d'oeil et en tirant l'autre par la manche.

Il rêvait ou la grande rousse d'un certains age commençait à lui faire des avances ?! Non c'était l'autre enfaite ! Il ne savait même plus mais en tout cas il ne rêvait décidément pas ... Quel calvaire ce métier aussi ... La couture ne lui réussissait pas mais c'était beaucoup moins stressant et contraignant ! Comment leurs répondre sans les vexer ? Se demanda-t-il en rougissant fortement ne détachant pas son regard de son clavier.

Il n'eut même pas besoin puisqu'elles commencèrent à se prendre le chou bien rapidement, il ne comprenait pas un tiers de la conversation comme il y a quelques secondes puisqu'elles parlaient tellement de langues que c'en était incompréhensible ... Mais le calme fut de courte durée puisqu'elles revinrent bien rapidement à l'assaut en finissant comme précédemment les phrases de l'une puis de l'autre ... Il jouait donc au ping-pong passant de Myrtle à Bubbles, de gauche à droite !

La femme à lunette sortit donc sa carte, Shû lui tendit donc le lecteur en ajoutant :

- Suivez les indications du lecteur de carte madame, fit-il poliment.

- Quant aux bagagistes ... Oui vous pouvez nous avons une tonne d'affaire à monter, elles sont dans une fourgonnette teintée à l'extérieur, finit Bubbles en jetant un petit regard complice à Myrtle.

Il tapa donc sur son ordinateur un message directement envoyé aux bagagistes qui sortirent à trois pour se diriger vers le véhicule indiqué. Ils revinrent rapidement avec des valises et des valises ainsi que des caisses en plastiques contenant des centaines de feuilles et de documents mystérieux à n'en plus finir ! L'effroyable travail des bagagistes commençait alors, leurs allés-retours incessant sans pauses sous les regards acérés de Myrtle et Bubbles :

- Doucement avec celles-ci !

- C'est fragile mais schnell !

- Take care of it my dear !

0

RP posté le

- Suivez les indications du lecteur de carte madame, fit-il poliment.

Elle s’exécuta donc :

- Gut, gut, gut, souffla-t-elle en tapant son code à l'abri des regards.

Quelques instants plus tard après quelques petits clics sur le clavier du jeune homme aux cheveux violets une armée de bagagistes en tenues étincelantes débarqua de nul part, ils étaient tels des automates :

- Ah les miracles de l'informatique ! S'écria l'autre en les regardant faire.

Les jeunes hommes en tenues brillantes avec leurs petites chapeaux bien reconnaissables s'attelèrent donc à la tache colossale qui les attendait ... Sous les réflexions incessantes des deux soit disant "grabataires"

- Doucement avec celles-ci !

- C'est fragile mais schnell !

- Take care of it my dear !

- Ils avancent plutôt bien tu ne trouves pas ? Velocé ! Hurla-t-elle en en voyant un qui tirait au flanc.

- Mouai ...

Puis une demie-heure plus tard tous les cartons, toutes les caisses, toutes les valises étaient dans leurs chambre, il ne restait plus qu'à ranger comme on dit ... Et ça allait prendre la nuit !

- Dîtes moi mon petit, comment pourrai-je acquérir ses magnifiques êtres de tissus là-bas ? Demanda la rousse en pointant de ses doigts pleins d’arthroses les tentures au fond.

- Et bien il faudrait vous renseigner auprès de Lady Rogers, la directrice, auriez-vous besoin d'autres choses mesdames ? Conclu-t-il toujours aussi souriant bien qu'il commençait sérieusement à avoir la pression avec ces deux là.

- It will be ok sweaty ... Souffla celle aux cheveux blancs s'en allant bras-dessus, bras-dessous avec sa compagne de route ou ... de travail ?

C'en était finis, enfin ... Pour aujourd'hui du moins ...

0
Créer une scène libre
*/ ?>