La plateforme infinite RPG fermera à partir de novembre 2019. En savoir +
{{{$data->nom}}}

Crossroads

Scène libre : 00:13 | Hall d'entrée

Créer une scène libre Répondre

RP posté le

"Crois-moi, c'est le plus beau cadeau que tu peux avoir ! Je suis certain que tu seras une excellente mère, elle se sentira bien avec toi." Sur ce point là, elle voulait bien le croire. Surtout dans sa situation. Quand à savoir, si elle serait une "excellente" mère, on verrait bien. Elle ne se sentait pas, si extraordinaire dans ce rôle. Peut-être que c'était normal, ou pas. Alors elle lui sourit, en replaçant une mèche.

Il poursuivit d'ailleurs avec le fait, qu'il ne montrait pas souvent son travail. Il avait un rêve, un rêve d'artiste, et il avait effectivement, la vie devant lui pour le réaliser. Du moins, c'est ce qu'on se dit toujours, quand on a l'air, aussi optimiste que lui. Ce qui était pour ainsi dire, quand même rafraichissant, et réconfortant. Loin des derniers évènements de Crossroads. Quand arriva ceci "En réalité, je les remercie de m'avoir fait entrer ici, j'ai pu faire ta connaissance, ça vaux le détour !" Elle ouvrit alors de grands yeux, et rougit :
- Euh... ça... Oui. Oui, merci. J'veux dire, moi aussi...


- Une main sur l'épaule de Jake, en robe de chambre, un thé dans l'autre main - Elle semble, aussi doué que toi, avec la gente féminine, avec un jeune homme.
- Sourit en regardant son écran - Oui. Il semblerait.


-... Je... Tu vaux l'détour, aussi.

Plus gourdes que ça, on ne pouvait pas - Elle rougit encore plus, et baisse les yeux - alors que Dylan, continu "Si tu acceptes, je pourrais te prendre en photo, toi et la petite ! D'ailleurs, si je ne m'abuse, tu ne vis pas seule ici ! Enfin... il doit y avoir beaucoup de monde qui viennent vivre dans ce splendide établissement, cependant, toi, tu ne vis pas seule, n'est-ce pas ?" :
- Relève la tête, toujours avec de grands yeux - Non ! Non, non, enfin si... J'veux bien... La photo. Euh je... Je vis - Elle soupir, et baisse de nouveau les yeux - J'vis toujours, avec mon père - Elle reprends plus "normalement", en relevant la tête - P-pas que j'aime pas, mais... J'ai un peu, honte. Quand, j'regarde les jeunes comme-moi, ils ont déjà un appart', ils vont à l'université... J'ai essayer, mais, c'était pas mon truc... Ou alors, ils ont un job. Moi, j'ai rien de tous ça, même pas l'permis, et en plus j'ai une gosse - soupir de nouveau - ça l'fait encore moins, quand ton père est pote avec la directrice de l'hôtel, et qu'il est lui même, chef de la sécurité.

0
Créer une scène libre Répondre
*/ ?>