La plateforme infinite RPG fermera à partir de novembre 2019. En savoir +
{{{$data->nom}}}

Crossroads

Scène libre : Thé studieux

Cette scène libre est archivée.

Créer une scène libre

RP posté le

En ce milieu d'après-midi, la salle de restaurant était quasi-vide. Seul un couple de touristes allemands -ou autrichiens ?- déjeunaient en retard ou dînaient en avance, un peu plus loin. Alors que lui était là face à sa tasse de porcelaine fine remplie d'un thé fumant et embaumant la farandole de gâteaux version miniature et petites mignardises censés accompagner sa boisson. Chose dont il se serait bien passée n'étant pas spécialement porté sur le sucré. Mais c'était visiblement prévu avec le thé, il n'avait donc pas cherché plus loin.

Délaissant totalement le joli présentoir où tout cela était artistiquement exposé, il se concentrait non pas sur sa tasse encore trop chaude pour être bue mais sur les nombreux dépliants qui s'étalaient face à lui. C'est qu'il ne désespérait pas de trouver quelque chose qui pourrait convenir à Eliott puisque le soleil de l'Italie ne lui convenait pas. Et ce n'était pas les possibilités qui manquaient !

Entre une retraite sur le Mont Athos en Grèce, île totalement interdite aux femmes et il ne doutait pas que l'argument pourrait faire écho chez Eliott, une congrégation quelconque en Afrique subsaharienne pour y faire du bénévolat ou l'enfermer à nouveau dans un monastère en Amérique du Sud, la Cordillère des Andes apparaissant comme assez inaccessible, le choix était donc vaste. Et surtout Cornélien. Puisque s'il lui arrivait quelque chose -chose qui risquait bien d'arriver s'il devait s'en tenir aux propos pour la moins alarmistes d'Eliott- il faudrait une nouvelle identité et surtout une nouvelle vie à Eliott. Loin, très loin des griffes acérées d'Harris ou des Croix Roncées. Mais encore fallait-il qu'Eliott y trouve son compte au risque une nouvelle fois de le voir s'enfuir par la fenêtre dès la porte refermée dur lui.

Il en était donc à envisager très sérieusement chaque option lorsqu'il vit du coin de l’œil, une nouvelle tête faire son apparition dans la salle quasi désertée. Un homme. Plutôt jeune et en costume. Que faisait un jeune homme en costume en plein après-midi ici ? Et surtout, apparemment mal à l'aise ou plutôt hésitant...

Aussitôt la mise en garde d'Eliott lui revint en mémoire. Harris qui chercherait à se débarrasser définitivement de lui pour avoir plus facilement accès à Eliott... Paranoïa ? Il préférait se dire que ce n'était qu'une simple mesure de précaution. Et c'est ce qui lui fit redresser la tête vers lui.

"Excusez-moi... Puis-je vous aider ? Vous semblez chercher quelque chose et comme vous pouvez le constater le restaurant est peu utilisé à cette heure-ci."

Au moins si attaque il devait y avoir contre sa personne, il pourrait la voir venir à défaut de pouvoir la contrer. Parce qu'à part lui jeter son thé brûlant à la figure, il ne voyait pas trop ce qu'il pourrait faire...

0

RP posté le

Wyatt vient d'arriver à New-York il fait assez chaud est le temps et agréables mais après avoir fait une dizaine de minute de marche dans les rue de cette ville il aperçut de l'extérieur ce grand restaurant il ne voulait pas se le cacher Wyatt avait faim vue la journée qu'il venait de passer alors Wyatt s'introduit dans le restaurant timidement comme à sont habitude...

Il tourna la tête dans chaque sens pour savoir si il y avait des employés pour le placer à l'une de ces grande table mais il ne vue personne mais après qu'elle que minute d'attente il vue un homme en costume noir s'approcher de lui et l'accoster et il lui répondit timidement mais pour une fois sans bégaiement.

" Oui bonjour je cherche un endroit où me remplir l'estomac savait vous en cette après-midi je puissent trouver qu'elle qu'un pour me servir ou un belle endroit où manger"

Il sentit l'homme stressé pendant qu'il lui répondit et ceci l'interpella mais il attendit sa réponse

0

RP posté le

Bon, le voilà devenu paranoïaque puisque l'homme face à lui n'avait visiblement strictement rien à voir avec les intrigues d'Harris. Sans doute qu'Eliott avait raison, il devait être temps pour lui de retourner en Italie. Mais... Non. Tant qu'il n'aurait pas résolu le 'problème' Eliott en tout cas.

Pour le moment, il se retrouvait à devoir guider un homme qui semblait un peu perdu. Il lui sourit donc gentiment alors qu'il lui désignait sa table d'un geste de la main.

"Si vous le souhaitez, vous pouvez partager ma table et ma collation. Je ne suis pas très gâteaux et il y a largement de quoi remplir deux estomacs. Sinon je suis sûr qu'avec un peu d'attente quelqu'un viendra chercher votre commande."

Il était à peu près certain que le couple de touristes mangeant leur saucisse allait certainement demander à un moment ou à un autre à avoir leur dessert. Vu leur corpulence à tous les deux, ils ne semblaient pas être du genre à quitter la table sans avoir terminé leur repas.

Mais revenant sur l'homme qui lui faisait face, il tenta de le mettre un peu plus à l'aise.

"Je suis désolé, je ne me suis pas présenté. Je suis Père Rodrigo et je loge actuellement dans cet hôtel jusqu'à ce que mon devoir finisse par me rappeler au Vatican. Je vous en prie, asseyez-vous."

Lui se réinstallait face à sa tasse de thé encore fumante alors qu'il attendait que l'homme accepte ou décline son invitation.

0

RP posté le

Voilà donc que l'homme qui paraissait inquiet sourie après la réponse que je vient de lui faire il m'invite même à m'installer à table avec lui. Ceci n'est peut-être pas correct mais je suis tellement affamé que je ne pense pas que je pourrait attendre encore mon repas alors timidement je lui répondit

"Je ne voudrait surtout pas m'incruster dans votre repas mais je suis tellement affamée que j'accepte votre invitation avec plaisir"

Je le voie partir se rasoir après m'avoir fait une courte présentation de lui même il m'a l'air fort sympathique je m'assoie à mon tour en me présentant avec un petit sourire

" Ravie de partager un moment avec vous je m'appelle Wyatt JHONES TANNERS je suis venu ici pour me détendre"

En attendant la suite de ses parole je pris timidement un des gâteaux posés sur la table en lui lançant un sourire gainé mais amicale.

RP posté le

"Croyez-moi, je ne vous aurai pas invité à ma table si cela m'avait dérangé."

Prenant lui-même une petite mignardise, plus pour inciter l'homme à se servir qu'autre chose puisqu'il la laissa aussitôt sur le bord de sa soucoupe, il tenta autant de le rassurer que de le mettre à l'aise.

"Ce couple de touristes un peu plus loin va bientôt passer au dessert. Je pense que quelqu'un viendra donc chercher leur commande et on pourra donc facilement demander au serveur une seconde tasse si vous souhaitez partager le thé avec moi, ou quoi que ce soit d'autre."

Les problèmes 'domestiques' réglés, il s'intéressa davantage aux propos de Wyatt JHONES TANNERS. Parce que vu commet celui-ci s'était présenté en donnant son nom en entier au lieu de se limiter au basique, il aurait bien envie d'acquiescer à ses dires. Oui, l'homme avait besoin de se détendre !

Même si chercher à se détendre à Crossroads lui semblait assez amusant. L'hôtel était après tout connu pour la vie mouvementée qui y régnait en permanence et ce n'était pas rare que ses occupants fassent à un moment ou à un autre la une ou les potins des journaux de New-York.

"Vous détendre ? Vous avez un métier prenant sans doute ou des difficultés passagères dans votre vie ? N'hésitez pas à me le faire savoir si je suis trop indiscret, c'est qu'au vu de ma fonction d'homme d'Eglise, j'ai l'habitude d'écouter les gens."

Et il espérait que cela permettrait en effet à M. Tanners de se détendre enfin et à profiter de ses douceurs sucrées en toute tranquillité.

"Mais si je puis me permettre, pourquoi Crossroads ? L'hôtel est certes un des plus chics de New-York mais pas forcément un des plus calmes..."

Et surtout, il doutait que qui que ce soit n'y vienne totalement par hasard vu sa 'population'.

0

RP posté le

Il prit un gâteaux mais sans le manger je compris que je pouvais me resservir sont regard apaisée me fit comprendre que je n'était pas la source de sont inquiétude du début de notre rencontre j’espère pouvoir découvrir un jour ce qui tracasse autant cette homme pour qu'il croit que chaque personne peut-être la source d'inquiétude mais bref passons je lui répondit à ça très gentille attention.

"Je suis bien d'accord ce couple de touriste va bientôt passer commande et je se-serais honorée de prendre un petit qu'elle que chose en votre compagnie"

Je lui sourie puis baise la tète vers met pied timidement j'ai eu un béguaillement en espérant qu'il ne pose pas trop de question je ne suis pas du genre a parler de ma vie autre que professionnel. Je releva la tète pour ne pas trop l’inquiéter mais malheureusement il me posa des question je répondit avec le sourire pour ne pas l'interpeller.

"o-o-oui j'ai un boulot qui prend tout mon temps. Je sais que votre boulot est d'écouter les gens mais oui vous devenez indiscret"

Et merde! J'ai encore béguailler il faut que je me reprenne avant qu'il ne ce pose trop de question sur le fait de pourquoi je suis comme ça. Je lui sourie et continua de répondre à ces autre questions.

" J'ai choisie Crossroads car cette hôtel avait l'air agréable quand j'ai réserver et je ne suis pas d'ici je n'es pas entendu les rumeur qui circulent sur cette hôtel alors je me ferais mon avis moi même sur la situation"

Je pris un autre gâteaux et me retourna vers le couple au font de la salle qui appeler depuis deux petite minute le serveur je vais enfin pouvoir me détendre avec qu'elle que bon petit verre.

0

RP posté le

Marianna TAYLOR était en retard, et pour cause, la cuisine avait du retard. Toujours est-il, que le problème résolu, elle apporta leur dessert à des clients Autrichiens - Toujours avec le sourire, toujours - quand elle aperçu, un nouveau client, à la table du haut-prélat. Elle s'approcha mais s'arrêta un instant, amusé par le spectacle qui se produisait ici, quelques fois : une petite-fille en bas-âge - Plus ou moins 1 an ? - tétine en bouche, chevauchant une louve, celle de Melle.GROM, qui suit derrière semblant chercher quelques chose dans son sac. Et elles traversent la salle, jusqu'au bar. Bon.

Marianna reprends donc son travail. Arriver à la table, prépare son calepin numérique :
- Bonjour messieurs, que puis-je pour vous servir ?

0

RP posté le

Wyatt vue enfin la serveuse arrivée il serait temps cela fait une bonne petite heure qu'il attend cela les coupa d’ailleurs dans leur conversation avec Père Rodrigo

" En-enfin Madame qu'avez vous de bon à me proposer comme boi-boi-boisson alcoolisée s'il vous plait et qu'elle est le meilleur plat de votre carte j'ai extrêmement faim"

Il se retourna vers le Père Rodrigo pour attendre sa commande puis après qu'elle que minute il recommença à fixer timidement de haute en bas la serveuse qui restait sur place comme un piquée sans bouger devant notre table.

8
TjCHROME
TjCHROME a commenté :
Entre les "il" les "je" mon coeur balance xD
Publié Sun, 20 Jan 2019 20:22:54 +0100
Tartiflette
Tartiflette a commenté :
??
Publié Sun, 20 Jan 2019 20:29:33 +0100
TjCHROME
TjCHROME a commenté :
T'as du mal entre discours direct et indirect ?
Publié Sun, 20 Jan 2019 20:33:50 +0100
Afficher plus de commentaires

RP posté le

Le message était clair, il se montrait trop indiscret. Visiblement malgré son bégaiement et son manque évident de confiance en soi, M. Tanners savait s'affirmer. Chose qui se vérifia lors de sa commande auprès de la serveuse même si l'idée d'une boisson alcoolisée en plein après-midi lui fit froncer les sourcils. Mais ce fut surtout la suite de la commande qui l'interpella.

Le meilleur plat de la carte ? Sans même savoir ce que cela était ? L'idée lui semblait juste totalement aberrante. A moins que ce ne soit sa timidité qui parlait pour lui préférant se débarrasser au plus vite du problème. Ce qui était encore possible... Lui se contenta en tout cas de remercier gentiment la serveuse en lui assurant que tout allait pour lui et qu'il ne désirait rien d'autre.

Prenant une gorgée de son thé alors que la serveuse en finissait avec son 'invité', son regard tomba sur un bien étrange convoi. Qui alla par chance se positionner à l'écart de leur table. Chose dont il se félicita parce qu'il n'était pas sûr d'avoir envie de faire avec celle qui avait traité Eliott de tous les noms comme si elle avait été la seule à souffrir de la situation.

Ce qui le ramena à ses dépliants qu'il avait toujours devant lui. Il savait qu'il lui faudrait prendre une décision et transmettre cela à la personne se chargeant de créer les nouvelles identités qu'il sache où envoyer Eliott s'il lui arrivait quelque chose. Mais pour le moment, il avait surtout une conversation à tenir. Il regroupa donc tous les documents qu'il posa sur le bord de la table avant de se recentrer à nouveau sur M. Tanners puisque la serveuse tournait les talons.

"Donc le meilleur plat de la carte consiste en quoi ?"

Il était sincèrement curieux, ne serait-ce de savoir si M. Tanners lui-même savait ce qu'il allait manger !

0

RP posté le

Las serveuse partit enfin et Wyatt tourna enfin la tète vers Père Rodrigo qui venait de relancer la conversation qu'il avait avant que la serveuse ne vienne les interrompre.

" Le meilleur plat de la carte consiste à découvrir de nouvelle chose et à apprendre de nouvelle chose sur la cuisine de ce continent qui ce nomme l'Amérique"

J'aperçut soudain le Père Rodrigo concentrer sur des dépliant qu'il posa sur le coté de la table est une question me vint en tète.

" Vous p-p-partez en voyage? Je vois que c'est dépliant de pays tou-tou-touristique vous intéresse beaucoup depuis tout à l'heure"

En attendant ça réponse est que la serveuse m'apporte mon repas et ma boisson je pris le dernier petit gâteaux qu'il restait sur la table.

RP posté le

Il sourit amusé par l'affirmation très vraie de M. Tanners. "En effet..." Il n'avait pas tort et c'était en plus joliment dit.

Mais plus que cela, ce fut son intérêt pour son 'voyage touristique' qui l'obligea à expliquer davantage les choses. Parce qu'il ne s'agissait en rien d'un 'voyage touristique' et surtout ce n'était absolument pas pour lui.

"Il s'agit plus d'une retraite que d'un voyage. Un temps hors du monde pour se permettre de vivre autre chose en toute quiétude et loin de la frénésie de notre société moderne. L'idéal étant d'y rester suffisamment de temps pour trouver un nouveau chemin de vie et c'est aussi le plus compliqué pour la personne à qui je destine ce 'voyage'. Trouver quelque chose qui puisse le retenir suffisamment de temps..."

Toute la problématique était là. L'idéal aurait été un petit voyage sur Mars mais même là il aurait été prêt à parier qu'Eliott aurait trouvé le moyen de revenir ici plus vite qu'il n'aurait fallut de temps pour le dire. Mais peut-être que si lui se trouvait tué par les sbires d'Harris, cela mettrait un peu de plomb dans la tête d'Eliott ? Après tout, il ne s'agissait pas que de lui mais aussi de sa sœur.

"Et c'est aussi une manière de le mettre en sécurité loin de certaines fréquentations douteuses. Et de futures difficultés qui risquent bien de l'anéantir."

Sans doute que tout cela faisait un peu paternaliste mais entre Harris et les Croix Roncées, c'était encore la moins mauvaise des solutions. Et au moins cette fois-ci, il n'aurait pas besoin de le convaincre -de gré ou de force- puisque tout se fera automatiquement avec sa nouvelle identité.

0

RP posté le

Il lui sourie après c'est qu'elle que réponse ce qui lui fait ce poser des question sur la personne dont Père Rodrigo tient temps a protéger. Alors il lui sourit en lui disant

" P-p-pour cette personne que vous aimez temps je v-v-vous conseil la Grèce j'y suis déjà allez c'est un très beau coin personne ne ce lasse de ce pays"

Wyatt regarda partout dans le restaurant pour savoir quand sont plat allez arriver il commence à s'impatienter et ça risque de mal finir pour la serveuse. Il retourna sont regard devenue froid droit devant lui ou ce trouve le Père Rodrigo il lui sourit

" Mais pourquoi tant in-in-inquiétude pour lui vous sentez pas obliger de me répondre on ne ce connait pas vraiment"

Il ce mets à regardé ses pieds en serrant ces poing sous la table.

RP posté le

Le mont Athos en Grèce... Oui mais il y avait beaucoup de fenêtres en Grèce et généralement largement ouvertes sur l'extérieur. Peut-être pas la meilleure idée qui soit donc. En fait, la Grèce lui semblait la pire idée qui soit. Définitivement trop proche de l'Italie et surtout bien trop proche de tout ce qui était société moderne et moyens de traçage.

Restait donc l'Afrique ou la Cordillère des Andes... Il avançait donc et grâce à M. Tanners qui n'avait aucune idée d'apporter ainsi sa pierre au futur d'Eliott. Parce qu'il ne doutait pas qu'Harris parviendrait à un moment ou à un autre à l'éliminer. Il était devenu un obstacle bien trop gênant entre celui-ci et Eliott, et donc ses grands projets de domination totale de l'espèce humaine...

Il prit cependant le temps de boire une gorgée de thé avant de se décider à répondre à M. Tanners.

"Eliott est bien malgré lui une sorte de fusible. Sa présence peut permettre à certaines personnes malintentionnées de réaliser leurs projets alors que d'autres chercheraient plutôt à l'éliminer pour effacer toute menace quant à ces projets. Je... Je me suis donné pour mission de le protéger des uns et des autres, et malheureusement il n'aide pas beaucoup."

Et c'était le moindre qu'il pouvait dire ! Mais il était bien déterminé à sauver la vie d'Eliott, même contre lui-même s'il le fallait.

"Enfin, vous ne devez pas y comprendre grand chose, ce n'est pas des plus simples à expliquer. Et sans doute même vaudrait-il mieux que vous ne vous préoccupiez pas de cela..."

Il détourna donc rapidement le sujet en demandant.

"Et vous comptez séjourner longtemps dans cet hôtel M. Tanners ?"

Il supposait qu'il n'y avait rien de trop indiscret à poser la question.

2
Tartiflette
Tartiflette a commenté :
Je suis désolé pour le prochain rp je suis sur mon téléphone je ne peut pas différencier les monologue et les réponse
Publié Mon, 21 Jan 2019 21:47:28 +0100
Clafoutis
Clafoutis a commenté :
t'inquiète pas, c'est pas un souci =)
Publié Mon, 21 Jan 2019 21:51:02 +0100

RP posté le

Il suivit le discours et les parole de Père Rodrigo tout au long de leur conversation il venait de comprendre qu'il ne devait pas ce mêler de tout ça alors il ne répondit juste.

" Je comprend mieux maintenant"

Puis après tout ceci Père Rodrigo lui posa une question sur la longueur de sont séjour ici et donc il lui répondit.

" Je ne sais pas encore je pense rester un certain moment j'ai énormément de chose à régler dans cette ville pourquoi voulait savoir ce détail sur ma vie?" Lui lança t'il avec un sourrir sexy"

Après ça il se sentit gênait et il devia sont regard vers l'autre côté.

0

RP posté le

Les explications données et rapidement écartées, il tenta d'en savoir davantage sur M. Tanners sans pour autant se montrer trop intrusif. Chose qu'il ne parvint visiblement pas à faire au vu de sa remarque sur le pourquoi de ce détail sur sa vie même si son sourire invitant semblait tempérer quelque peu celle-ci. Jusqu'à ce que sa timidité naturelle -ou sa gêne vis-à-vis de sa question ?- ne refasse surface.

Ce fut donc lui qui se retrouva rapidement gêné, et s'en excusa aussitôt.

"Je suis désolé, je ne voulais vraiment pas paraître offensant. Si j'ai posé la question, c'est qu'il y a de nombreuses personnes qui vivent ici à l'année. Je cherchais juste à savoir si vous en faisiez partie."

Ne voulant pas laisser un silence embarrassé planer après cela, il reprit aussitôt.

"Mais peut-être serait-il plus simple que vous me disiez vous-même ce que vous pouvez me dire sur vous ? Cela éviterait mes questions trop indiscrètes..."

Et il espérait ainsi ne plus commettre d'impairs.

0

RP posté le

Il regarda Père Rodrigo rapidement après tout ça il se sentit gainait car il ne releva point sont avance il baissa sa tète vers ses pied pendant qu'il lui répondit à sa question.

" Posez-moi toute les question que vous le voulez est dés que vous devenez indiscret je vous ferez signe par un petit sourire à la place d'une réponse."

Après tout j'attendait encore ma commande qui n'arrivait point je me leva énervée puis me rassit pour ne pas inquiéter Père Rodrigo

" Excuser moi je suis juste très impatient de manger et de boire ma b-b-boisson alcoolisée donc je suis un peut sur les nerf"

Il vit Père Rodrigo le regarder et il le trouva malheureusement attirant.

0

RP posté le

Voilà donc l'homme qu'il cherchait. Assis tranquillement à siroter un thé et à sauver une autre âme en perdition. Entrant dans la salle du restaurant quasi vide, même s'il nota la présence au bar de la fille Grom -visiblement sortie de son coma- accompagnée d'un autre de ces loups qui l'intéressaient tant et d'une gamine, il se dirigea tranquillement comme si ces lieux lui appartenaient vers la table du prélat. Où il lui coupa la parole sans même chercher à connaitre la teneur de leur conversation.

"Bien le bonjour Messieurs. Père Rodrigo, voilà bien longtemps que nous n'avons pas bu un thé ensemble... Puis-je ?"

Ce qui n'était en rien une question puisqu'il s'installa aussitôt à la table. Après avoir lancé un vague regard indifférent à 'l'âme en perdition', il revint bien vite sur la stature droite et rigide du cardinal.

"J'ai apprit que vous cherchiez à contrecarrer mes projets, Père Rodrigo. Voilà qui est fort ennuyeux. Pour vous, bien sûr..."

Son regard tombant sur les dépliants appelant au don de soi et sur l'exaltation d'une vie tournée vers les autres, il les prit en main pour poser un regard vaguement intéressé dessus avant de commenter.

"Eliott serait-il devenu allergique au soleil de l'Italie ?"

La soudaine crispation de Père Rodrigo était juste jouissive à regarder.

"Harris, ne pensez pas pouvoir vous en sortir comme cela. Il y aura toujours des gens pour se mettre au travers de votre route. Vos grands projets de mégalomane ne verront jamais le jour..."

"Et c'est bien pour cela que je serai bientôt le seul à pouvoir assurer la sécurité d'Eliott." Il ne cacha absolument pas son petit rictus vainqueur. "Après tout, une cage dorée en vaut bien une autre, non ?... Bien qu'à y regarder, Eliott est trop égoïste pour se contenter d'une simple cage monacale et j'ai l'avantage d'avoir de quoi l'enchaîner à sa cage."

Il sut au regard de Père Rodrigo qu'il venait de comprendre à quoi il faisait référence. Les enfants...

"Vous n'y arriverez pas. Même en utilisant ses enfants. De part sa nature, Eliott se rebiffera contre vous. Ce n'est pas comme cela que vous pourrez l'amener à se montrer docile."

Il devait avouer que Père Rodrigo avait souvent le don de voir juste, sans doute au vu de sa fonction, mais son expression abattue lui assurait à elle seule à quel point il était en position de force.

"Avec un peu plus de convictions, on aurait peut-être et je dis bien peut-être, pu y croire. C'est mon fils Père Rodrigo, pas le vôtre. Je le surveille depuis sa naissance, et je ne laisserai pas qui que ce soit venir me mettre des bâtons dans les roues maintenant. Vous pas plus qu'un autre... Même si je reconnais que nous avons eu par le passé des conversation agréables, bien plus que celle-ci."

Son ton doucereux se révélait bien plus menaçant que si ça avait été hurlé.

0

RP posté le

Grégor était tranquillement assis à une table non loin de celle du père Rodrigo et ses "invité" plus où moins désiré, il buvez tranquillement son cocktail tout en lisant un livre. Du moins c'est ce qu'on pourrait penser, mais depuis qu'il avait entendu le nom d'Eliott il s'intéresser beaucoup à la discussion.

Et quand un homme plutôt imposant s'invite dans la conversation l'intérêt de Grégor augmente sensiblement, il se présente lui même comme le "Père" d'Eliott, très intéressant, d'autant plus que ses paroles indique clairement qu'il n'est pas des plus fréquentable.

Grégor noté mentalement toute les informations qu'il entend, sans quitter les page de son livre des yeux, il tourne régulièrement les pages pour avoir l'air de lire.

Il voulait éviter de faire des vagues ici, donc il ne ferait rien..... pour l'instant.
0

RP posté le

Il vit un homme imposant se rapprochez de notre table est commencé à parler au Pére Rodrigo j’assistais à la scène un peut bousculer par ce que j’entendais sans vraiment comprendre ce qui se passait maintenant à cette table il était énervé de ne toujours pas avoir sont repas mais il ne voulait pas se faire un ennemie en défendant sont amie alors il lui demanda.

" ça va Père Rodrigo?"

Et demanda à l'homme qui venait d'arriver qu'il avait l'air d'avoir déjà vue sur qu'elle que chose.

" Qui êtes vous?"

Il se sentit observer mais ne releva pas car c'était peut-être rien.


0

RP posté le

Non. Ce n'est pas, qu'elle n'avait pas remarquer la présence de Rodrigo, mais... Quel importance, qu'il soit là ? Elle, elle était venu ici pour passer du temps avec Vicky.
- Billy, un lait grenadine pour elle, et... Rien moi.
- T'es sûr fillette ?
- Arquant un sourcil - Eh ! J'ai 18 ans j'te f'rai dire !
- Rit bonne enfant - Ok, ok, d'accord, une grenadine pour la p'tite, ça marche !

La mère et la fille, s'installent. La petite brune tente de jouer avec les verres, les serviettes... Des pailles, bon va pour les pailles serpentin :
- La regardant dans les yeux - Eh, tu joue avec un seul, ok ! Un seul !

C'est bizarre, voir difficile quelques fois, de devoir prendre sur soi, alors que dans certaines situation, elle est tenté de faire pareils que sa fille. Pourtant, s'il y a bien une chose, qui la rende heureuse en ce moment, vraiment heureuse, c'est d'être sa mère, et de s'occuper d'elle. Elle a même déjà penser, à aller voir la nouvelle directrice, pour travailler comme serveuse, et se payer son appart' en-dehors d'ici. Histoire de prendre son indépendance, et surtout qu'elle pouvait prendre soin de Victoria elle-même, comme une adulte. Quand l'arrivée d'un imposant personnage, attire son attention :
- Eh, Billy viens voir, c'est qui l'gars avec le curé ?
- Euh, lequel ? L'gars en cravate, ou l'gros ?
- Crâne d’œuf - elle l'observe - il a pas l'air commode
- Normal, c'est parce qu'il l'est pas. C'est M'sieur HARRIS, et - se rapproche et dit à voix basse - paraît, que c'est le père, de Mr.BROOKS, mais me d'mande pas d'où j'sais ça.


Son regard se fixe alors sur HARRIS, et leur table en général, et se me alors en "mode écoute" : "...e je serai bientôt le seul à pouvoir assurer la sécurité d'Eliott." Effectivement, pas commode. "Après tout, une cage dorée en vaut bien une autre, non ?... Bien qu'à y regarder, Eliott est trop égoïste pour se contenter d'une simple cage monacale et j'ai l'avantage d'avoir de quoi l'enchaîner à sa cage." Il aurait pu dire égoïste tout court aussi. Sauf que ce fut la suite, le plus intéressant... "Vous n'y arriverez pas. Même en utilisant ses enfants." SES enfants - Elle fronce les sourcils, alors que ses yeux argents, commence à briller - elle continu à écouter "Eliott se rebiffera contre vous. Ce n'est pas comme cela que vous pourrez l'amener à se montrer docile." Le curé aussi, est de mèche - Elle serre les poings... Dont les phalanges craquent - "C'est mon fils Père Rodrigo, pas le vôtre. Je le surveille depuis sa naissance" voilà qui confirmait les dires de Billy, quoique qu'on écoutant la voie de la grosse baleine... Le curé, semblait en fait, lui-même prit dans un étaux, bien lourd et bien gras, se nommant HARRIS !

Elle se lève alors d'un coup :
- Billy, Jena, surveiller Vicky !
- Oh ban sang...

Elle se dirige droit comme une fusée téléguidé, vers la table de Rodrigo, en même temps que Marianna TAYLOR, avec la commande de l'autre invité de la table, et HARRIS, poings serrer, et arriver derrière le gros homme :
- Alors c'est vous, HARRIS, c'est vous qui... - forte pression d'air passe par ses narines - possible qu'Eliott, soit vot' fils, mais ce sont... Nos, gosses, MES... Gosses ! Et personne, n'utilisera nos enfants, pour je n'sais quoi.

0

RP posté le

Certaines interruptions pouvaient être plus que malvenues. Surtout si c'était pour demander des évidences ! Bien sûr que Père Rodrigo allait bien puisqu'il était encore bien vivant devant eux ! Pour l'instant du moins...

Alors lorsque la question de la 'pauvre âme en perdition' tomba, il le regarda de haut n'hésitant pas à longuement le scanner avec un rictus dépréciatif avant de lâcher un "...Et vous ?" aussi tranchant que glacial. Au point que Père Rodrigo se sente obligé d'intervenir.

"M. Tanners, il s'agit de M. Harris, un... ami de longue date, si je puis dire."

"C'est cela, un... ami."

Ou comment rendre un tout petit mot de trois malheureuses lettres aussi dangereuses qu'une longue mise à mort. Et vu l'air totalement coincé de Père Rodrigo, celui-ci ne s'y trompait pas. Mais les choses ne s'arrêtèrent pas là. Il y eut rapidement bien plus intéressant et ce fut avec un sourire de requin qu'il écouta la fille Grom venir le alpaguer. C'est qu'elle avait de la gouaille la petite et qu'elle en aurait été presque amusante, s'il avait eu du temps à perdre.

La laissant donc s'égosiller contre lui, son regard bifurqua sur la petite toujours au bar et au... loup. Pour revenir sur Grom fille pour lui proposer tout sourire...

"Croyez-moi que je ne peux compatir aux cris de souffrance d'une mère à qui on a arraché ses petits. Et d'ailleurs, si je puis me permettre de vous proposer ma modeste contribution, je pourrai peut-être faire en sorte à ce que vous récupériez disons... Votre fille ? Vous semblez aimer les filles..."

Le sourire s'élargissant un peu plus si c'était possible, il rajouta.

"Contre votre loup ?... Qu'est-ce qu'un animal de compagnie face à une enfant qui ne cesse de réclamer sa maman ?"

Il pouvait sentir toute la stupeur de Père Rodrigo qui posait sur lui un regard halluciné alors que lui ne quittait pas la fille Grom du regard.

"Dites oui ! Acceptez ! Récupérez votre fille, au moins l'un sur les deux..."

Ah, Père Rodrigo... Et son humanité débordante. Décidément, il pensera à lui avec regrets !

2
Clafoutis
Clafoutis a commenté :
Il est juste horrible... >.<
Publié Thu, 24 Jan 2019 20:36:46 +0100
Elius
Elius a commenté :
Yep
Publié Thu, 24 Jan 2019 21:11:15 +0100

RP posté le

Que dire.... Grégor étais entrain de planifier plusieurs manière d’abattre cet homme, comme le lustre est beau, et magnifiquement bien placé au dessus de la tête de ce M.HARRIS.

Bref Grégor venais de s'assurer pour la septième fois que ses armes son bien placé, évidement il ne va pas agir ici.... quoi que.... non cela va posé trop de problème, mais le trentenaire n'en pense pas moins.

Son regard dévie vers l'enfant sur le loup, faire du mal aux enfants est un acte innommable pour lui.

Il tuera cet HARRIS, mais trop d'inconnue actuellement l'en empêche il lui faudra des informations sur cet homme.

Il allais devoir revoir Eliott plus vite que ce qu'il avait prévu, et ce dernier allez lui parlez un peux plus de sa famille.

Il continue a tourné les pages de son livre, ils a tellement serrer ce dernier que les pages son froissé.

0

RP posté le

Callista, était comme on dit vulgairement "sur le cul" : Un de ses enfants - Une fille... Encore, effectivement - contre... JENA ?! Mais qu'est-ce qu'il voulait faire d'elle ? Est-ce qu'il était sérieux ? Apparemment oui, vu l'action du curé - Et pis, de quoi j'me mêle ! -
- J'ai... J'ai une autre, fille ?

Oui, c'est pourtant, tous ce qu'elle a pu sortir... Avant de reprendre :
- Arquant un sourcil - M-mais... Vous êtes sérieux ? Vous vous foutez d'MOI ?! Comme ça vous irez dire, que j'traite mes gamins comme d'la vulgaire camelote ! Qu'on peut bazarder, comme ça ! Et de toute façon, Jena m'appartient pas ! Elle appartient à elle seul, c'est elle qui est venu m'trouver. A-Alors, j'peux juste pas, vous donnez c'qui est pas à moi ! - Elle se rapproche de lui - Contrairement à vous 2, qui v'nez d'avouer, que vous détenait MES gosses ! Fais avec MES ovocytes, avec lesquels vous vous êtes bien amuser.

Dans son coin, Jena ne perds pas une miette de leur conversation. Diefenbaker lui avait parler de ça, c'était le soir ou Galatea, en avait coller une au gros lard, ci-présent. Pourvu que Callista, fasse pas la même bêtises ! Pour le coup, la louve se leva, s'étira, bailla, et s'en alla au petit-trot !
- Regardant Jena s'en aller - Bah, ou est-ce qu'elle va, et Vicky ? - Elle se tourne rapidement ! Ouf... Elle joue avec Billy, puis revient à HARRIS - Vous voyez c'que j'veux dire, elle fait c'qu'elle veut !

0

RP posté le

Ah, qu'il aimait les situations comme cela où il gagnait sur tous les tableaux... Parce qu'effectivement qu'elle accepte ou qu'elle refuse -et cela, il allait très vite le lui prouver- elle aurait forcément tort ! Et il ne se gêna pas pour le lui faire savoir, et avec le petit sourire particulièrement satisfait de la situation.

"Eh bien, je suppose que votre fille sera ravie d'apprendre que vous avez préférez votre animal de compagnie à elle. Et que face à une situation où vous auriez peut-être pu la récupérer et lui donner tout l'amour maternel qu'elle doit tant chercher, vous avez préféré votre petite fierté personnelle... Vraiment, il y a des mères qui n'en méritent pas le nom, pauvre petite..."

"Mon Dieu Harris... Comment pouvez-vous..."

Il en coupa aussitôt Père Rodrigo qui semblait juste découvrir de quoi il était capable !

"Dire la vérité ? Mais c'est bien ce qu'elle vient de faire, n'est-ce pas ? Et pour preuve, elle n'a même pas hésité un instant dans sa décision. Je vous souhaite de bien dormir ce soir Mlle Grom... Mais sans doute que vous dormirez mieux que votre fille."

Et juste parce que toute cette situation l'amusait follement, il compléta.

"Et juste pour information, même si je me doute bien que cela ne vous importe que peu, vous avez un fils aussi. Et juste pour remettre les choses à leur place, ni moi, ni Père Rodrigo ne détenons vos gosses comme vous dites si bien. Je suis le seul à peut-être, savoir où ils seraient."

Ceci précisé, il rajouta sur un ton de connivence.

"Bien que si Eliott acceptait de travailler à nouveau pour moi, avec ses facultés de déductions, il serait plus facile de les retrouver..."

Ce fut le bruit d'une main frappée sur la table qui lui fit détourner les yeux de Callista pour les poser sur Père Rodrigo qui s'était levé de sa chaise pour le toiser de haut. Ce qui lui arracha un petit sourire amusé. Père Rodrigo ? Vraiment ?...

"Je ne vous laisserai pas faire Harris !"

"Je crois que ceci est à Mlle Grom d'en décider. Après tout, il s'agit de ses gosses..."

3
Clafoutis
Clafoutis a commenté :
Il est de plus en plus horrible... >.<
Publié Fri, 25 Jan 2019 06:15:50 +0100
TjCHROME
TjCHROME a commenté :
Ouiiiiiiii >_<'
Publié Fri, 25 Jan 2019 13:04:27 +0100
Elius
Elius a commenté :
je veux le transformé en steak haché!
Publié Fri, 25 Jan 2019 17:57:44 +0100

RP posté le

Wyatt observait cette scène en tant que spectateur il ne compris rien à ce qu'il ce passait mais il ne ce passait rien de bien rassurant ce certain Harris qui lui avait demander qu'il il était ne lui semblait pas très commode et lui rappeler qu'elle que vaguent souvenir mais Wyatt n'arrivent toujours pas à s'en souvenir

" Comme vous me l'avait demander je me présente Mr HARRIS je me prénomme Wyatt JHONES TANNERS et je vient juste d'arriver dans cette hôtel très charmant je voudrait juste relever une chose pourquoi échanger un enfant contre un loup quand on peut prendre tout s'en rien négocier en retour."

Il détourna sont regard vers sont assiette qui venait enfin d'arriver est dégusta sont délicieux repas.

0

Message d'avertissement

Ce RP est réservé à un public majeur et averti, il contient des contenus à caractère sensible pouvant choquer les lecteurs. En cliquant sur "LIRE" vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

- Être majeur selon les lois françaises, et que ces lois vous autorisent à accéder au service;
- A ne pas soumettre ces contenus à des mineurs, sous peine de sanctions pénales;
- A ne pas poursuivre l'éditeur de ces contenus par toute action judiciaire.

Voir les conditions générales d'utilisation du site Infinite RPG.

RP posté le

Wyatt repris très vite ça respiration et ouvrit les yeux car bien sur pendant tout ce désastres il les avait fermer il était préparée à tout ça il était même habituer a vivre ce genre de chose il la vécu toute sa vie contre une personne qu'il finira par venger après être revenu à la raison il vit Rodrigo lui apporter une serviette il le repoussa d'un regard violent en lui disant:

" Je vous pris de laisser cette serviette la où elle était je n'en n'es clairement pas besoin"

Son nez saigner et l'eau chaude fit bizarrement ressortir une petite cicatrices qu'il avait derrière l'oreille il ne se rappelle même pas comment il ce l'ai faite il n'avait aucune autre blessure. Il mit les main dans ces poche et sentit qu'elle que chose il en sortie qu'elle que chose une photos d'Harris avec une inscription dans le dos.

" J'attend notre deuxième repas Mr Harris de toute façon tenez c'est bien vous sur cette photo"

Il lui mit la photo devant le nez et ne réagis pas au regard des autre autour de la table.

0

RP posté le

Grégor regarde la scène qui se déroule, il a étais surpris de l'intervention de ce Wyatt, il l'avais pris pour un simple citoyen (riche certes) mais vu ses propos il semblais qu'il n'en étais rien, ou alors il étais magistralement imbécile. Quoi qu'il en sois c'est pas Grégor qui va se levé pour allez l'aider, et puis si ce HARRIS le tue avec toute les caméras présente cela ferais du flagrant délit, une bonne chose.

Mais non le gros tas s’arrête, mais la réaction la plus étrange est celle de M.JHONES TANNERS, il continue a agir comme si c'étais rien alors qu'il a le visage trempé et barbouillé d'aliments.

Puis il montre quelque chose a HARRIS tout en lui demandant un prochains repas, oui il doit être idiot.

0

RP posté le

Elle était resté dans un coin du restaurant, attablé à prendre un goûter ... Ou plutôt un gueuleton comme d'habitude, nul ne l'avait remarqué de part sa grande discrétion, même son parfum permettait de camoufler son odeur corporelle aujourd'hui. Elle attendait, elle tentait d'écouter bien que cela soi parfois difficile au début, mais plus la conversation plus il était facile de comprendre ce qu'il se passait puisqu'ils beuglaient littéralement les uns sur les autres !

Puis après que sa cible se soit faite écraser la face dans sa nourriture par le très cher Harris qui perdait de plus en plus de style avec l'age tandis qu'Andrea restait immuable envers et contre tout ...

Elle se leva donc et fit pour une fois claquer les talonnettes de ses cuissardes contre le carrelage dans un bruit lourd ... Elle sourit doucement et enleva ses gants avec une grâce certaine, elle regarda tour à tour, le prélat, la gamine, le fameux Grégor, sa cible puis son bien aimé Harris ... Elle s'approcha donc tout près de lui et lui tendit la main comme à leur habitude, il la lui baisait ou la lui serrait suivant son humeur, qu'importe :

- Oh, vieille couleuvre ! Quelle plaisir de vous voir ici, fit-elle suavement. Cet acte n'est pas digne d'un gentleman comme vous Harold, se permit-elle la familiarité.

Après tout ils avaient passés quelques soirées ensemble sur les plates-formes pétrolières MEDUSA, ils ne se connaissaient et ne se saisissaient que trop bien. Mais malgré la familiarité apparente une froideur dans leurs échanges était palpable.

Elle relâcha son attention pour venir siffler aux oreilles de sa proie :

- Quelle odeur appétissante, chuchota-t-elle à ses oreilles, est-ce votre chair ou le plat que vous avez sur le visage qui sent ainsi ? S'amusa-t-elle collée à son oreille avant de se reculer d'un pas sec.

Elle ne lâcha pas du regard son "étrange" cicatrice qui n'était pas tout à fait inconnus à la gorgone ...

- Si vous le voulez-bien monsieur Johnes-Tanners j'aimerai vous touchez deux mots quand à votre présence ici ... Souffla-t-elle pour finir.

Elle finit par un petit signe de tête au prélat indigné ainsi qu'à la jeune femme en rogne, elle avait persiffler ce qu'elle voulait il ne restait plus qu'à attendre que le poison se répande ...

2
Elius
Elius a commenté :
Fausse joie
Publié Sun, 27 Jan 2019 13:06:01 +0100
TjCHROME
TjCHROME a commenté :
Bon, je t'attends pour mettre le Dawa total absolue là
Publié Sun, 27 Jan 2019 15:53:27 +0100

RP posté le

"Eh bien, je suppose que votre fille sera ravie d'apprendre que vous avez préférez votre animal de compagnie à elle." What ?! Effectivement, c'était un peu le coup de massue... "vous auriez peut-être pu la récupérer et lui donner tout l'amour maternel qu'elle doit tant chercher" une larme coula sur sa joue, quand soudainement... Elle ne pu réagir ! Elle était "bloquer", comme "paralyser" !
- [ Reste calme, jeune fille. L'heure d'HARRIS, sonnera bientôt, mais pas maintenant.]

Elle avait bien tenter, de percevoir, d'ou venait cette voix, mais... Elle était dans sa tête, et... Non, ce n'était certainement pas, "Astèria"... Elle avait perdu le fils, quand elle entendit "vous avez un fils aussi"
- Un... Un fils - Ses larmes, coulent d'avantages, alors qu'elle essai de bouger - J-j'ai un p'tit garçon... P-pourquoi ? POURQUOI VOUS... AAAAH !

Mais pourquoi elle n'arrivait pas à bouger ! Qu'elle puisse lui casser la figure ! Bon sang, mais pourquoi ?! Elle ne peut que serrer les poings, encore plus, alors qu'elle ne pouvait que gronder ! Encore plus quand elle entendit : "pourquoi échanger un enfant contre un loup quand on peut prendre tout s'en rien négocier en retour" cette fois son regard, changea de "cible"... Le freluquet brun, qui ne fit qu'augmenter sa frustration, augmentant encore plus en voyant, que c'est HARRIS ! Qui s'en occupa, à SA place ! - Décidément il lui volait tout... - alors qu'elle entendait dans sa tête :
- [ Callista, calme-toi, je t'en prie]
- [MAIS QUI T'ES ?! C-C'EST TOI QUI... LAAAACHE-MOIIII ! ! !]


Sa "rage" ne faisait que monter, quand une blondasse froide, vint s'ajouter à leur petit groupe ! Tandis que Lady ROGERS, ne tarda pas à suivre derrière, mais resta, accouder à l'entrée, regardant le restaurant dans sa globalité. Elle senti, sa "paralysie" plus soutenu, alors qu'elle assistait à l'entrevu entre la décoloré et le gros plein de soupe ! Ouais, elle les connaissaient tous les 2, ces cons ! Quand soudainement elle se sent projeter au sol, vers la table de Grégor TELLER, alors même qu'une sorte de fourgon blindé noir, fait subitement irruption ! Brisant tout sur son passage, dont la table de HARRIS, Rodrigo etc... Alors sorte du véhicule des hommes armées. L'un des hommes s'adresse au deux blondes, Stella et Médusa :
- Eh les blondasses, ramenez vos fesses ici !

Ainsi, ils sont 10 à débarquer, du véhicule, armer de fusils de à pompe. Alors que Callista, voit Billy cacher Vicky, derrière le bar une main sur la bouche de celle-ci ! Quand "le leader" sort den dernier :
- Avec un sourire carnassiers - Bonjour m'ssieurs dames, mes amis et moi, sommes venu en quête, de généreux donateurs : Or, argent, bijoux, portefeuille... Soyez généreux avec mes amis. Et vous vous en sortirez en vie. Merci.

Stella elle, reste impassible, bras croisé, accoudé juste dans l'entrée. Tandis que Callista, se lève avec, un très sérieuse envie d'en découdre. le "Chef de la sécurité" ayant "tout" suivi, sur les caméras de surveillance...
- [Fais-moi confiance. Et tous se passera bien. Pour tous le monde.]
- Soupir - [Ok]

0

RP posté le

Plusieurs choses n'allaient pas. A commencer déjà par la fille Grom qui ne bougeait pas. Puis ce nez qu'il n'était pas arrivé à casser malgré toute la force qu'il y avait mis. Et on pouvait dire beaucoup de choses sur lui mais certainement pas qu'il était une femmelette. Donc il y avait quelque chose avec ce Wyatt Jhones Tanners.

Ce qui se trouva très vite confirmé par le fait que celui-ci refuse la serviette d'eau fraîche présenté par Père Rodrigo alors qu'il venait pourtant de lui quasi-ébouillanter le visage. En plus de le noyer. Mais comme si celui-ci venait de prendre son thé dans sa tasse et non directement la bouche dans l'assiette, il lui présentait limite tout sourire, une photo de... lui ?!

La lui arrachant des mains, il la déchira en morceaux avant de les laisser tomber à terre.

"Je sais à quoi je ressemble, merci. Et pour ce repas, croyez-bien que..."

Allons bon. Il savait à qui appartenaient ces talons qui claquaient vers eux. Il ne fut donc guère surpris d'entendre la voix froide mais presque charmeuse d'Andréa Vasilis. Ce fut donc avec un désintérêt évident qu'il se détourna de Tanners pour comme à son habitude, prendre la main tendue d'Andréa pour la baiser, et la garder juste une seconde de trop dans sa propre main avec juste un tout petit peu trop de force.

"Chère Andréa, c'est une surprise aussi pour moi. J'expliquai justement à cet homme à quel point les bons conseilleurs sont souvent les mauvais payeurs... Et je n'aurais jamais pensé vous trouver un jour dans cette dite catégorie."

C'était donc cordialement froid. Il était cependant intéressé par l'attention qu'elle porta à Tanners, du moins jusqu'à ce qu'il fut tout comme Père Rodrigo qui avait assisté à tout cela avec une réprobation parfaitement perceptible, surpris par ce qui suivit.

Mais si Harris par la force de l'habitude eut facilement les bons réflexes pour se mettre à l'abri autant du véhicule forçant le passage vers eux que par les débris de plâtre, de tables et de chaises et d'autres matériaux non identifiés volant vers eux, il en fut cependant de même pour le Père Rodrigo qui s'était vivement écarté du passage du véhicule. Comme s'il faisait cela toutes les semaines en traversant la route pour aller au Vatican.

Chose que celui-ci nota aussitôt -il fallait croire que par le passé, Père Rodrigo n'avait pas été que porter la bonne parole dans les favelas du Brésil- alors que son attention se reportait sur leurs -trop nombreux ?- agresseurs pour le moins lourdement armés... Tout cela dans un restaurant quasi déserté en plein après-midi, pour juste quelques bijoux et portefeuilles ? Il n'y croyait absolument pas.

Ils savaient donc qui ils étaient, où les trouver et à quel point ils pouvaient être dangereux... Quelqu'un ayant de l'argent et les moyens étaient intéressés par eux. Bien... Lui aussi était intéressé. Mais avant, il avait une petite doléance à faire quant à la qualité du service de l'hôtel.

"Mais que fait donc la sécurité !? Il faut croire que c'est de famille que d'abandonner ses enfants à leur sort..."

"Je pense Messieurs que si vous auriez tout intérêt à repasser ce soir à l'heure du repas, vous devriez faire une récolte bien plus avantageuse pour votre... association caritative ?"

De toute évidence, il n'était pas le seul ici à savoir réfléchir. Et ils avaient beau être à l'opposé de la salle, c'était malgré ses paroles bel et bien lui que le Père Rodrigo fixait avec un horripilant petit sourire. Peut-être bien que, en effet, celui-ci allait être un peu plus difficile à se débarrasser que ce qu'il en avait pensé au départ...

0

RP posté le

Grégor regarde la scène qui se déroule sous ses yeux, il a réagit en rattrapant la jeune femme propulsé vers lui, malheureusement pour le coup c'est lui qui se prend la table, et c'est loin d’être agréable.

Il a un Smith & Wesson 686 sur lui et quelque autre objets utile mais malheureusement vu le nombre d'assaillant et leurs armement cela ne suffira pas.

-Vous allez bien mademoiselle?

Demande t'il avec une grimace de douleur. Plus bas il lui dit.

-J'ai une arme dans ma veste au cas ou.

Grégor analyse la situation, ses criminel son plutôt bien équipé, et... idiot? attaqué en pleine journée dans un restaurant quasiment vide est pas l'idée du siècle, enfin si on prend en compte la population de l’hôtel, cela leurs évide de tomber sur trop de "mauvaise rencontre". Mais cela veux dire qu'il connaisse l'existence des autres races.... peux plausible mais mieux vaut gardé ça dans un coin on est jamais au bout de ses surprise.

0

RP posté le

Je répondit en souriant a Harris et à cette femme qui venait d'arriver

" Nous parlerons de tout ça lors de ce dîner Mr.Harris vous pourrait inviter madame avec t-t-t..."

Je n'es pas terminer ma phrase que le restaurant voler en éclat car des personne baraquer et armée venait de nous attaquée je me rendit compte qu'elle n'était pas très intelligente d'attaquer un restaurant vide en pleine après-midi mais je ne me posez pas trop de question car depuis que je suis arrivée j'ai eu plein de surprise.

" Tenez prenez ceci c'est l'seul truc de valeur que j'ai sur moi "

Je leur tendait ma chaîne en diamant avant d'activer le petit bouton qu'il y avait derrière un des diamant il finira par avoir une bonne surprise.

0

RP posté le

Le vacarme assourdissant avait retentit dans tout l'hôtel. Ça fait beaucoup de bruit un camion qui s'engonce dans un bâtiment. Trop, presque, pour le supporter. Trop en tout cas pour ne pas s'y précipiter, ventre à terre. Médusa devait se rendre au restaurant, elle le lui avait dit plus tôt, pour rencontrer un certain : "gros bide prétentieux". Peu lui importait ses fréquentations, il fallait juste s'assurer de sa protection. Kaedre dévalait les étages, traçait les couloirs, dérapait dans les virages, préparant son long couteau kukri entre deux virevoltes. Son sourire avait disparu et cédait maintenant la place à de fines gouttes de sueurs et un rictus concentré.

Elle fit irruption dans l'immense hall luxueux aux moulures chichement dorées. Il n'y avait quelque chose de pas normal depuis que la jeune femme y était venue : un mur manquait à l'appel... Et l'espace qu'il avait céder à ce gros fourgon "pas beau et noir" ne présageait rien de bon. D'autant de plus que des malfrats aux allures singulières et démoniaques qui s'en extirpait comme on s'extirpe des gouffres infernaux, n'avaient pas l'air très sympathique. Avec eux, Kaedre n'était pas sûr de se faire des amis.

- Eh les blondasses, ramenez vos fesses ici !

Non, elle n'avait aucune envie de s'en faire des amis, ça au moins c'était clair. Elle n'interrompit pas sa course pour autant et se rua aux côtés de sa patronne, projetée au sol par le choc. Sans se soucier des hommes du démon mécanique et de leurs ridicules joujoux de métal, la tatouée se pencha sur Médusa et proposa sa main pour la relever en lui glissant joyeusement :

- J'espère que vous n'avez rien...puis désignant les vauriens, Ceux là on en fait quoi, dit ?

1
AronnWagner
AronnWagner a commenté :
J'adore <3 Mais patience maintenant ^^
Publié Tue, 05 Feb 2019 18:45:22 +0100

RP posté le

Alors que la femme au regard obscur venait de prononcer ses "salutations" au géant chauve elle lui tendit la main avec une grâce difficilement égalable, celui-ci saisit donc sa main en exerçant un légère pression afin de conserver son attention et de lui faire comprendre quelque chose :

- Chère Andréa, c'est une surprise aussi pour moi. J'expliquai justement à cet homme à quel point les bons conseilleurs sont souvent les mauvais payeurs... Et je n'aurais jamais pensé vous trouver un jour dans cette dite catégorie.

Ça n'était pas tout à fait clair ... Était-il offusqué qu'elle s'aventure sur son terrain, l'hôtel ? Ou bien de l'appellation "couleuvre" ? Ou son léger commentaire sur le fait qu'un homme comme lui ais empoigné un autre homme pour lui fourrer la tête dans sa soupe ? Ou peut être les trois à la fois ... Ça n'avait pas grande importance de toutes manières, il baissa les yeux sur sa main qu'il tenait fermement dans la sienne et revint rapidement à son visage pour lui faire comprendre qu'il devait lâcher et bien rapidement si il ne voulait pas que la situation ne s'envenime ... Sans mauvais jeux de mots bien sûr.

- Je suis bien d'accord sur ce point, c'est bien pour cela que mes bureaux sont bien moins pleins que les vôtres, je préfère des gens sanguins, des gens honnêtes, des gens d'actions ... Sourit-elle en regardant Kaedre approcher dans l'ombre. Ne prenez pas la mouche cher amis, pas pour si peu enfin !

Puis elle se figea net ... Quelque chose n'allait pas ... Le sol tremblait, il tremblait beaucoup même et la vibration se faisait menaçante ! Elle était probablement la seule à l'avoir perçus et elle commença à s'écarter du mur d'où provenait la vibration quand soudain ... Trop tard ! Il explosa emportant avec lui peinture, plâtres, briques et mêmes les abominables tentures servant de rideaux !

Malgré qu'elle ai commencé à se mettre à l'abri le souffle l'emporta derrière une table renversée au passage ... Elle reprit rapidement ses esprits et sentit que quelque chose manquait, sur son nez, ses lunettes ... Elle entrouvrit les yeux en direction du sol et vit les pieds de Kaedre, elle avait fais vite la bougresse ! Comme toujours après tout, elle attrapa ses lunettes trainant par là, les chaussa et pris la main de sa suivante afin de se relever.

- J'espère que vous n'avez rien ... puis désignant les vauriens, Ceux là on en fait quoi, dites ?

- On attend, on ne va tout de même pas griller nos cartouches maintenant ... Jouons les proies ma chère, ça nous changera ... Souffla-t-elle discrètement en lui souriant étrangement amicale.

La blonde épousseta ensuite ses vêtements pour garder un minimum d'allure et écouta les dires de ses huitres se pointant en pleins jours dans l'hôtel le plus surveillé des States :

- Avec un sourire carnassiers - Bonjour m'ssieurs dames, mes amis et moi, sommes venu en quête, de généreux donateurs : Or, argent, bijoux, portefeuille ... Soyez généreux avec mes amis. Et vous vous en sortirez en vie. Merci.

- Eh les blondasses, ramenez vos fesses ici !

- C'est à moi que vous parlez petit ? Enfin je n'espère pas pour vous car personne ne me parle ainsi ...

Elles se trouvaient à moitié derrière une lourde et épaisse table de bois, de quoi étouffer de nombreux projectiles au besoin, alors qu'elle observait ses assaillants la marraine arma son silencieux dans sa cuissarde. Puis elle fit un rapide tour du propriétaire voyant Harris et Rodriguo se calfeutrer, Wyatt se lever et donner un étrange collier ? Probablement un gadget moderne avec une belle surprise, Grégor alla à la rescousse de la gamine tandis que la directrice restait bien impassible ... Elle avait un plan c'était certains, il ne restait qu'à attendre la fameuse "sécurité" qu'elle avait rencontré quelques jours auparavant, dans les égouts avec la matriarche.


0

RP posté le

"C'est à moi que vous parler petit ? Enfin je n'espère pas pour vous car personne ne me parle ainsi..." ce qui suivi d'un très aimable :
- charge son fusils et le pointe sur la blonde - Ferme-là grognasse ! - Il tire sur la table devant... Qui prends très chère - FERME-LA ! ET METS-TOI A GENOUX, VOUS TOUS METTEZ-VOUS A GENOUX ! - Il tire de nouveau avec son fusil sur la table, prête à céder -

Des fusils à pompe "modifier", ce n'était effectivement une attaque pour rien. On ne débarquait, effectivement pas, une après-midi "vide", pour clopinettes, avec un armement tels que les leurs ! D'ailleurs, à l'allusion du "chef de sécurité" que fit Mr.HARRIS, le leader avait claquer des doigts, en lui souriant : ainsi, la porte latérale du fourgon, s'ouvrit sur une M134 Minigun - Oui... Rien que ça : 6 canons de 80 cm, calibre 7,62, 4 à 6000 coups/min... - Oui, il voulait quelques choses, OU peut-être quelqu'un, de très précis.

D'ailleurs, le leader n'étant autre que Krosis VOCAPEN, regarda attentivement la blonde, un sourire narcois sur le visage :
- Oooh pauv' choupette - Regarde le gars qui lui a crier dessus, alors qu'on lui amène un collier de diamant - EH ! On gueule pas sur mef ! Combien j'te l'ai d'jà dis ! ça sert à rien ! à RIEN ! - Hausse un sourcil - Surtout si c'est une blondasse ! r'garde-là l'autre - regarde Stella - Tellement c****, qu'elle s'aperçoit de rien - tous ses hommes éclate de rire -

Lady ROGERS elle, ne bouge pas - Toujours bras croisé, en plein dans l'entrée, appuyer contre le linteaux - en fait, elle lui sourit même... Alors Krosis, regarde le collier, sourit, et finit par le jeter à la blonde platine :
- Cadeau ! Tu vaux que'ques chose, maintenant ! ET BON SANG METTEZ VOS P***** PAR TERRE ! - Puis désigne JHONES TANNERS du doigt - SAUF TOI ! Toi tu ramène ton c** par ici ! TOI - Il a alors un sourire carnassiers - tu vaux un sacré paquet d'fric ! Alors soit tu t'amène entier, ou soit j'te prends en morceau... DEPÊCHE ! - Regarde tous le monde - On va dire que les breloques hors-de-prix pour l'essence, hein ? - il éclate de rire... -

POUH ! POUH ! POUH !... C'est approximativement, le bruit que font plusieurs tubes - des canons donc - sortant du plafonds, disséminé à tous les recoins du restaurant : d'abord des projectiles lancer au sol, exhalant du gaz soporifique à gros débit partout, et les canons eux-même laissant s'échapper à plus gros débit encore, un épais fumigène blanc, qui ne prends que quelques secondes pour envahir tous le Resto !
- N***** MOI TOUS CES C******* ! ! ! FEUX, FEUX ! ! !

Callista d'hurler, en se jetant derrière le bar, ou sont Vicky et barman, et on entends alors le bruits des fusils pompes, de revolver et même... DU M134 ! ! ! :
- A TERRE ! ! !

Là dans tous ce vacarme de tirs, elle, arrache une arrivée d'eau du bar, en mouille une serviette pour se l'attacher autour du visage ! Et de tous les côtés, on les bandits crier, et... Des grognements, des grondements - Preuves que la "meutes des loups" de Crossroads sont présent - quand les salves de tirs du M134 s'arrête subitement avec un hurlement du tireur - suivi de grondement... - ! Jake GROM et les jumeaux WISLEY sont aussi présents pour, enfin, mettre de l'ordre, accompagner par Callista ! Et Les bandits commence alors à tomber, COMME DES MOUCHES ! - Sauf VOCAPEN... Évidemment, qui va chercher lui-même Mr.JHONES TANNERS - Prit par surprise et au dépourvu, désorienté, etc... C'est la PAGAILLE ! - Tandis que... Ou est Stella ? Plus là, aux abonné absent.

1
Esprit23
Esprit23 a commenté :
Blague de blondes... Il ne sait même pas à quelles blondes il a affaire ! XD
Publié Sat, 23 Feb 2019 15:32:21 +0100

RP posté le

Allons bon, ils avaient affaire à des excités de la gâchette, ce qui était un peu ennuyeux lorsque ces mêmes excités étaient armés comme il l'étaient. Pas du matériel qu'on pouvait trouver au drugstore du coin en tout cas.

Lui qui s'était déjà éloigné lors de l'entrée en force du véhicule dans la salle de restaurant, continua à en faire de même lorsqu'il fit mine de se mettre à genoux. Pour se retrouver dos collé au bar avec la porte de sortie sur sa droite. Et visiblement, il n'était pas le seul à avoir vu tout l'intérêt que représentait ce bar puisque la fille Grom était de ce côté aussi. Contrairement à Père Rodrigo qui se retrouvait pris au piège de l'autre côté de la pièce, chose dont il se félicita. Si cet imbécile heureux aimant beaucoup s'écouter parler pouvait faire en sorte de le débarrasser de ce prélat devenu bien encombrant, il lui en serait éternellement reconnaissant. Le temps de quelques minutes avant de passer à autre chose.

Mais il eut bien vite tout autre chose à penser. Entre les tirs fusant dans tous les sens et le gaz qui envahissait l'espace, il suivit l'exemple de la fille Grom en se jetant sur l'arrivée d'eau le temps de tremper la manche de sa veste et se l'appliquant sur le nez, il fonça littéralement vers ce qui était encore il y a peu la sortie du restaurant maintenant noyée sous le fumigène blanc. Se moquant totalement de ce qu'il bousculait, ni sur quoi il marchait, il s'élança vers la sortie pour ne s'arrêter qu'au niveau du hall où il reprit sa respiration avant de remonter comme si de rien n'était à sa chambre.

2
TjCHROME
TjCHROME a commenté :
"éternellement reconnaissant. Le temps de quelques minutes avant de passer à autre chose"
XPTDR ! ! !
Qui plus est, ça c'est un gars, d'une intelligence hors-norme xD
Publié Sat, 23 Feb 2019 07:35:49 +0100
Clafoutis
Clafoutis a commenté :
C'est Harris... faut pas non plus lui demander la lune ! XD
Publié Sat, 23 Feb 2019 07:41:17 +0100

RP posté le

S'il avait su vivement s'écarter du danger que représentait le véhicule défonçant le mur du restaurant, il l'avait visiblement fait du mauvais côté. Du moins s'il tenait compte des manœuvres pas si discrètes que cela d'Harris qui cherchait à se rapprocher de la porte de sortie. Et forcément, lui se trouvait à l'opposé de celle-ci.

Et pour arranger le tout, la situation s'aggrava davantage avec autant les tirs qui semblaient provenir de partout que par le gaz qui emplissait la pièce. Est-ce qu'il avait déjà vécu une situation aussi catastrophique ? Oui, dans les favelas sauf qu'à ce moment-là, il s'agissait de gagner du temps et de l'oxygène sur le feu. Et que là, il n'avait pas de frigo à disposition comme réserve d'air non vicié...

S'étant jeté à terre derrière une table qui était tombée à terre comme maigre pare-balles, il en avait tiré la nappe pour s'en servir comme mouchoir en regrettant de ne pas avoir d'eau avant que son regard ne se pose alors que le gaz blanc se répandait dans la pièce, sur un grand vase au col resserré. Renversant aussitôt celui-ci qui contenait malheureusement pas de fleurs et donc pas d'eau, il en plaqua l'ouverture sur son nez et sa bouche forçant pour le faire adhérer au maximum à sa peau et empêcher ainsi de trop grande fuite d'air. Il s'agissait avant tout de rester en vie et donc conscient le plus longtemps possible. Quitte à avoir l'air passablement ridicule.

Collé au dos de la table renversé, il s'obligea au calme et à réguler sa respiration pour la rendre lente et la plus superficielle possible afin d'économiser un maximum d'air. Il ne se donnait guère plus que quelques minutes de répit avant que l'air vicié ne l'oblige à abandonner son maigre réservoir. Mais les choses semblaient bouger même s'il ne comprenait absolument pas ce qui se passait. Il en était juste à prier pour que quelqu'un les sorte enfin de là.

2
TjCHROME
TjCHROME a commenté :
Ooooh lui aussi, il se débrouille super bien ^^
Publié Sat, 23 Feb 2019 07:42:14 +0100
Clafoutis
Clafoutis a commenté :
Juste de façon un peu plus ridicule... XD
Publié Sat, 23 Feb 2019 07:45:12 +0100

RP posté le

- Ferme-là grognasse ! FERME-LA ! ET METS-TOI A GENOUX, VOUS TOUS METTEZ-VOUS A GENOUX !

Il avait tiré un coup ... Puis deux ... La lourde table se craquelait lentement mais surement ! Quelques coups encore avec un tel calibre et celle-ci exploserait en petit copeaux. Médusa appuya donc sur le côté de ses lunettes passant en vision grossissante et surtout ciblante :

Puis ce qui semblait être le chef lui jeta le vulgaire collier en pierre peut-être précieuses tout en la narguant toujours plus :

- Cadeau ! Tu vaux que'ques chose, maintenant ! ET BON SANG METTEZ VOS P***** PAR TERRE ! - Puis désigne JHONES TANNERS du doigt - SAUF TOI ! Toi tu ramène ton c** par ici ! TOI - Il a alors un sourire carnassiers - tu vaux un sacré paquet d'fric ! Alors soit tu t'amène entier, ou soit j'te prends en morceau... DEPÊCHE ! - Regarde tous le monde - On va dire que les breloques hors-de-prix pour l'essence, hein ? - il éclate de rire ... -

- Je vaux bien plus cher que toi en tout cas négro ... Tu me blesse et je saigne du pétrole chéri ... Fit-elle semblant imperturbable et inatteignable avec de petits pics tels que ceux-ci.

Une pointe de colère ? De racisme ? Possible ... Enfin le terme était bien plus courant et moins violent aux USA qu'il ne l'était en Europe, chez elle après tout.

- N***** MOI TOUS CES C******* ! ! ! FEUX, FEUX ! ! !

Alors de multiples gaz et fumigènes sortirent d'on ne sait où ... Mais où était-on sérieusement ? Dans un film ?! Quoi qu'il en soit cela ne perturba pas une seconde la patronne qui visa la tête de l'homme de main qui l'avait insulté et tira d'un coup. Ses lunettes ainsi que la panique lui permirent une précision de sniper puis elle fit un signe à Kaedre de ne pas s’emmêler et surtout de se replier pour ne pas prendre de balles perdues ...

Une fois les fumigènes bien répandus elle passa un mode thermique et traça le chemin le plus sûre pour sortir de ce champ de bataille ! Elle attrapa au passage une serviette qu'elle tandis à Kaedre pour se la mettre sur la bouche, quoi de mieux que de prétexter la normalité pour le paraitre ? Une fois à bon port la blonde disparus comme-ci de rien était donnant les directives pour la nuit à sa camarade.

RP posté le

Les terroristes semble intéressé par JHONES TANNERS, il coûte chère apparemment, et vu qu'ils ne semble pas s’intéresser aux hommes et femmes d’affaire (pourtant richissime) qui son présent il y a fort a parier que cet homme n'est pas un humains, ou alors c'est une mule, ou encore autre chose il y a tant de posiblilité, de toute facon cet homme n'est pas claire et Grégor n'a aucune envie de lui venir en aide.

Soudain des fumigène sorte du plafond, la jeune femme qu'il avait rattraper se cache derrière le bar, une très bonne idée, Grégor lui sort un cylindre métallique pourvut d'un boutons a une des extrémité, il pose la partie plate du cylindre sur l’intérieur de son avant bras et appuie sur le bouton, une aiguille surgit du tube et lui transperce la peaux pour lui injecté un produit dans les veines. Après quelque instant de douleur, Grégor parvient a totalement ignoré le gaz et..... il voit en vision thermique, chose qui le surprend, il va falloir qu'il se renseigne pour savoir qui a cette particularité parmi les gens présents, apparemment il ne connais pas toute les races.

Grace a cette vision (qui lui fait tout de même mal a la tête, il aperçoit la silhouette d'un homme seul a l’écart, surement l'homme d’église il l'a vu dans cette direction avant que les fumigènes ne cache la scène.

Il se dirige vers l'homme et une fois a porté lui demande en souriant.

-Bonjour monsieur, vous avez besoin d'aide?

Apparemment, il a réussi a trouver un moyen pour ne pas se faire endormir par le gaz, la vue bizarre de l'assassin ne lui permet pas de savoir comment il s'y prend.

-Venez je vais vous faire sortir, rester a coté de moi je devrais résister a quelque balle perdu.

Dit il avec désinvolture tout en lui souriant, les bruit de combat lui fond pensé que cet établissement n'emploie pas que des humains (logique vu la population) ce M.GROM de la sécurité dont lui a parlez Eliott sera peux être plus compliqué a trompé que ce qu'il pesé, et il n'arrive toujours pas a trouvez ou il connais ce nom.

0

RP posté le

Après que Wyatt ai appuyait sur le bouton de sont bracelet et l'avoir tendu au mec de la bande tout partit très vite les armes tirée de partout dans n'importe qu'elle sens et des fumigènes et gaz orner le restaurant. Wyatt ce fit appeler par le gros dur qui venait de lancer sont bracelet au pied de la blonde. Il resta sur place en attendant que sont collier fassent effet puis après un quinzaine de minute une vingtaine de Wyatt arrivèrent derrière lui et donc il répondit au "gros dur":

" Alors vient me chercher si j'ai un bon pris"

Il eu le temps de se faufiler derrière ces hologramme et de partir par la porte qui se trouvait pas loin.

Il entendit encore et encore le tire des armes qui tirée dans n'importe qu'elle sens et il se demanda vraiment pourquoi on l'avait envoyer ici... et si ce Harris en fallait vraiment la peine il fallait vraiment qu'il lui parle

Normalement dans huit à dix minute il n'y aura plus aucun hologramme alors tout irait bien ou pas...

0

RP posté le

Il ne s'était certainement pas attendu à ce que quelqu'un vienne le chercher derrière l'abri précaire que représentait la table renversée, et encore moins au milieu de tout ce gaz qui emplissait la pièce. Et avec un ton aussi poli que s'il lui avait demandé s'il avait besoin d'aide pour traverser les passages piétons. C'est que pour un peu, il n'aurait pas été étonné de le voir les mains dans les poches s'il avait seulement pu y voir quelque chose...

Quant à résister à quelques balles perdues... Définitivement pas humain alors. Surtout lorsqu'on connaissait soi-même la douleur que pouvait provoquer une balle -perdue ou non- dans un corps humain. Bien trop douloureux en tout cas pour avoir ensuite envie de jouer au héros comme on pouvait le voir dans les films.

Il ne chercha en tout cas pas à comprendre davantage et suivit son bon samaritain tout en se servant de lui comme pare-balles. Après tout, celui-ci lui avait assuré que les balles n'étaient pas un problème pour lui, il ne faisait que suivre ses directives... Le vase toujours collé à son nez et à sa bouche, il pouvait sentir l'air se faire plus lourd et difficile à respirer, il fut donc pas mécontent de retrouver le hall et un air respirable alors qu'il posait le vase sur al première table qu'il trouva.

"Je vous remercie. Je n'aurai sans doute pas tenu très longtemps comme cela... Et je suis le Père Rodrigo."

Se présenter semblait être la moindre des choses alors qu'il demandait tout en regardant de loin la pièce qu'il venait de quitter.

"Vous savez ce qui se passe là-dedans ? Et comment vous parvenez à y voir quelque chose dans cette purée de pois ? Sans comptez que vous résistez aux balles parce que..."

Ça faisait donc beaucoup de questions. Mais surtout, il avait laissé sa dernière phrase en suspend attendant la suite des explications. Malgré donc son air très sympathique, il le détaillait, intrigué et très curieux d'en apprendre davantage.

2
TjCHROME
TjCHROME a commenté :
Viens de relire. Ils ont donc pas croisé : Ni VOCAPEN à l'entrée, ni la vingtaine de Wyatt ?
Publié Mon, 11 Mar 2019 08:26:17 +0100
Clafoutis
Clafoutis a commenté :
S'il les a croisé, je vois pas comment il aurait pu se rendre compte de quoi que ce soit avec l'épais fumigène blanc ET le gros vase qu'il a toujours collé à son nez... Il est humain, il n'a donc aucune capacité spéciale si ce n'est un peu de jugeote. Il n'a fait donc que suivre Grégor limite collé à lui, en étant surtout préoccupé à ne pas perdre son guide (bouclier) et à conserver un maximum d'air respirable.
Publié Mon, 11 Mar 2019 08:36:45 +0100

RP posté le

Quand les salves de tirent du Mini-gun s'arrête, les choses s'accélèrent ! Les bandits commence à voler dans les sens ! Entre morsure, coups de bâton télescopique, bris de fusils, craquement d'os et hurlement !

Mr.HARRIS avait trouver la sortie, parmi les tirent - Vu le bonhomme, vraiment un coup d'bol, qu'il n'ait pas été toucher, par une seule balle - Les jumeaux WISLEY s'occupèrent de sortir le peu clients endormis, vers la garderie, heureusement vide, à ce moment. "Je vaux bien plus cher que toi en tout cas négro ... Tu me blesse et je saigne du pétrole chéri ... Fit-elle semblant imperturbable et inatteignable avec de petits pics tels que ceux-ci. " VOCAPEN, lui, avait rigoler, en entendant la blondasse. Elle ne savait clairement pas de quoi il s'agissait. Vraiment pas ! Elle pouvait se le garder, son pétrole. Lui avait les moyens de voir sur le long termes, et le pétrole ce n'était pas ce qui faisait, principalement, le monde.

Leur petit gaz, leur fumerole - Amusant - En attendant, la blondinette à la grande gueule, aboyait plus qu'elle ne mordait. Du coup il s'avançait vers TANNERS, quand soudainement : il y en eût une vingtaine ! - Vraiment ? - il se précipita alors vers "eux", quand un coup de tibia à l'abdomen, le projeta une dizaine de mètre en arrière ! Ainsi, Callista - visage à moitié "masqué" - vint près de lui, avec un des nombreux fusils à pompes. Elle vise sa tête, et plonge son regard argenté, dans celui rougeoyant du Dhampir :
- Maintenant... CASSE TOI ! Ou tu va pas aimer le reste ! - Déclara-t-elle, en lui je le fusil, qu'elle vient de brisé en 2, sur une de ses cuisses -
- Sourit, en entendant les sirènes, disparaissant tel un spectre dans la brume - On s'reverra ma poule ! On s'reverra ! Et j'te f'rais ta fête !


De son côté, Jake passe au travers des "Wyatts holographiques", en en cherchant l'origine, quand il tombe sur le fameux collier. "Wyatt JOHNS TANNERS" un nom, et un visage qu'il devra retenir, dans un coin de sa mémoire. En attendant, il va envoyer ça à la D.2.W pour analyse.

0

RP posté le

Pendant la fuite Grégor c'est pris une balle dans la jambe mais il a pris sur lui et a continuer malgré la douleur lancinante, une fois a l'abris il se laisse tombé par terre et s'autorise a gémir de douleur.

-Gnnnn apparemment je ne résiste pas si bien a la douleur.

Il tient sa jambe qui saigne pas tant quelle l'aurais dut, au moins l’hémorragie c'est arrêter plutôt vite et la balle ne semble avoir rien touché d'important. Il tend une main au prêtre pour la lui serré.

-Grégor TELLER enchanté Mr.Rodrigo.

Il lui sourit le visage un peux crispé par la douleur, le père a un esprit très vif et lui demande comment il a fait pour voir, et il ne sais de toute façon lui même pas ce qu'il a copier et d'ailleurs la vision thermique commence vraiment a le gêner, c'est vraiment embêtant d'avoir un corps sans savoir comment il fonctionne. Mais il a remarqué que le père étais très alerte et avais de bon reflex de survie, un simple curé? Peux probable, un membre de ces fameuse "croix roncée" dont on sais si peux de chose appart qu'il on un rapport avec le Vatican? Déjà plus probable, mais ne nous avançons pas trop.

-Je ne voit pas de quoi vous parlez je suis un simple citoyen qui a juste agit comme tout citoyen respectable aurais agit voyons.

Il ne vas pas lâché des infos comme ça quand même.

0

RP posté le

Réflexion faite, peut-être que ce Grégor Teller ne résistait pas tant que cela aux balles. Mais à la douleur, oui. Parce qu'il connaissait la douleur d'une balle se fichant dans les chairs et la brûlure que cela était lorsque les muscles se contractaient autour, et lui n'en avait jamais souri !

"Père Rodrigo... Merci."

Ceci précisé, il s'accroupi pour faire un état des lieux de la jambe blessée.

"Vous permettez ?"

Ça n'avait été dit que par pure politesse puisque aussitôt il déchira le pantalon au niveau du trou qu'y avait fait la balle pour examiner soigneusement la plaie.

"Bien, vous n'aurez pas besoin de garrot. Mais il faut vous amener à l'hôpital pour qu'on puisse extraire la balle et désinfecter la plaie... M. Teller, vous êtes autant un citoyen respectable que les habitants des favelas se liguant contre les cartels de drogue. Sauf que eux se font appeler des milices dans un état de guérilla urbaine... En résumé, si vous êtes un citoyen respectable alors je suis la Sainte-Vierge. Allons- y !"

Il ne lui laissait là non plus pas le choix. Et alors qu'il le soutenait sous son bras pour l'aider à se remettre debout, il avait sorti son téléphone de sa poche pour appeler le chauffeur d'Eliott.

"... Oui, je vais avoir besoin de vous. Vous êtes où là ?... Avec Eliott ?... Il est avec qui ?... Non, ne lui dites rien. Retrouvez-moi à l'hôtel, je dois aller à l'hôpital... Bien, je vous attends."

Et il ne fut guère étonné de voir la voiture venir rapidement se garer devant le parvis de l'hôtel.

2
Clafoutis
Clafoutis a commenté :
Si tu veux, on peut créer une nouvelle scène à l'hôpital ^^
Publié Tue, 12 Mar 2019 06:09:29 +0100
Elius
Elius a commenté :
Ok impeccable
Publié Tue, 12 Mar 2019 07:19:10 +0100
Créer une scène libre
*/ ?>