{{{$data->nom}}}

Crossroads

Scène libre : Une importante discussion | Chambre de Jake

Créer une scène libre Répondre

RP posté le

Elle ne savait pas trop ce qu'elle pourrait lui dire, même à quoi pouvait bien servir ces papiers, à part la preuve que c'était bien elle qui avait tué ces gens. Mais ça, Jake le savait déjà, il n'avait pas lieu de lui rappeler, pourtant ils devaient avoir cette conversation et si ce n'était pas lui qui allait la chercher, et bien c'était elle qui venait à lui. Elle jouait un peu au jeu du chat et de la souris, elle voulait s'en cesse avoir CETTE conversation avec lui, lui expliquer tout clairement mais il y avait toujours un qui venait les bousculer ou les empêcher de terminer correctement. Et c'était plus qu'énervant à la longue de s’engueuler avec Jake, et elle ne savait pas trop ce qui ravivait l'étincelle à chaque fois. Dans le mauvais sens du terme évidemment !

Sauf qu'elle était perdue, elle était censée faire quoi ? Elle avait tué des hommes de Franz, mais rien ne lui disait qu'ils avaient déjà été mauvais ou bien qu'ils avaient tenté de les tuer. Ils étaient juste sur ce bateau ce soir là et malheureusement pour eux, elle aussi ! Elle ne tarda donc pas entrer dans sa chambre en fermant délicatement la porte derrière elle. Nastasia avait besoin d'un avis, et il était le mieux placer dans cette histoire. Elle ne cherchait pas son indulgence, sa pitié et tout le train-train, juste de savoir ce qu'elle pouvait envisager de faire. N'importe qui pourrait tomber sur ces documents, et l'envoyez sur une prison flottante.

" Jake, il faut impérativement que je te parles !"

Son ton était bien plus doux qu’en temps normal, elle ne cherchait pas la confrontation et en plus de ça le temps lui était compter, elle avait une importante décision à prendre.

0

RP posté le

Une journée... Plus qu'éprouvante, voir même, un début de semaine, plus qu'éprouvant. Le nombre de chose, arriver en 48h... Est-ce qu'il, commençait à se faire... Vieux ? Ou est-ce que c'était toute l'intensité, des choses, des évènements qu'il venait de vivre, qui le dépassait ? Bref, il était de retour dans sa chambre, torse nu en pantalon pyjama. Alors pizza, brossage de dents, puis au lit - ouverture de la porte principal de la chambre : quelqu'un qui possède un double des clés : Callista encore à la l'hosto, ça ne peut-être qu'une personne... Ou un resquilleur - Il reste un instant immobile, dans un coin d'ombre, et les premières odeurs venant de l'entrée - Une femme, une demi-sang, une odeur de menthe, une pincée de stress... - Nastasia, qui "ferme délicatement la porte, derrière-elle" - Comportement atypique... Elle est vraiment troublée - "Jake, il faut impérativement que je te parles ! "

Le loup va prendre un T-Shirt, et revient vers elle - Elle l'enveloppe, la pochette kraft... - il s'assoit, droit, bras sur les accoudoirs du fauteuil, et l'invite à s’asseoir, dans le fauteuil juste à côté du sien :
- Je t'en prie - Il lui sourit - fais, comme chez toi.

"J'ai reçu ça ce matin, dans notre boîtes aux lettres. Était-ce vraiment destiné à moi, ou ai-je servis d'intermédiaire malgré-moi. Les 2 sont possibles. Nous savons, également, tous les 2, qui peut-être à l'origine de ça. La question que tu te pose alors, est, comme t'en sortir ? " Oui, c'est ce qu'il avait prévu de dire. Toutefois, c'était Nastasia : "il faut impérativement que je te parles", "J'ai "BESOIN" de te parler", "J'ai "BESOIN" de parler" alors il se contente, de ça :
- Vas-y, je t'écoute.

0

RP posté le

C'était bizarre, elle était pleine d'assurance alors qu'elle gravissait les escaliers deux par deux, mais là, elle ne savait plus quoi dire. Cette situation était une impasse, comme si Jake était la réponse à tout, comme s'il pouvait la protéger à la vie à la mort, mais en réalité en tuant ces hommes, elle s'était condamnée elle-même. Et Jake ne pourrait rien faire, s'il voulait des explications, elle ne saurait quoi lui dire et, il lui demandait de lui parler, mais elle ne savait pas par quoi commencer. Alors, elle fit la chose qui lui sembla le plus logique, elle s'assit sur le fauteuil près du loup et soupira. Une nouvelle fois, elle s'était embarquée dans un sacré truc et même si elle voulait s'en sortir seul, elle avait besoin de réponses.

" Comment est-ce que tu as pu avoir ça ? C'est Franz qui s'est procuré les vidéos et qui a décidé de te les donner pour me faire... du chantage, ou peu importe ce que c'est. Il veut me remettre en prison, c'est ça qu'il cherche ? Mais si c'est ce qu'il souhaite, alors il n'aurait pas envoyer les photos. Ou alors ça veut dire qu'un jour où je m'y attendrais pas, je verrais la police débarquer et il me mettront les menottes."

Elle prenait son temps pour en venir au but réel de cette conversation, sans doute que ses prochaines paroles ne plairont pas à Jake mais ça serait la vérité.

" Ce soir-là, sur ce bateau, je crois savoir pourquoi j'ai tué ces hommes, il y a plusieurs raisons mais il y en a une seule qui est véritablement à l'origine de tout cela. Je l'ai d'abord fait pour sauver Sebastian, puis parce que c'était les hommes de Franz, je devais penser à ce moment là qu'ils méritaient tout ce qui allaient leur arriver. Le truc c'est que je l'ai fait... parce que... - elle relève les yeux vers ceux de Jake- j'étais en colère ! Et le problème c'est que je suis constamment en colère, depuis la mort de mes parents, je n'ai jamais su être réellement heureuse, depuis qu'on m'a jeté en prison, depuis que Franz m'a recueilli, depuis que je suis arrivée ici. Au final, je n'ai pas tuer par amour, je tue parce que je hais tout ce qui m'entoures, et le pire dans tout ça c'est que... je m'en veux mais je ne regrette pas ! Je sais qu'ils avaient des familles, c'est horrible ce que j'ai pu faire, mais le fait est que... je ne les connaissais pa . Je crois que ça amortit le choc, du moins je suppose."

C'était presque insoutenable d'avoir pu garder ça pour soi pendant tout ce temps et elle n'était pourtant pas soulagée de l'avouer car elle avait l'impression d'être un monstre. C'était presque comme revenir à la case départ, suis-je un monstre ou pas ? Et le problème c'est qu'elle pensait qu'elle aurait mieux fais de rester en prison, Franz n'avait fait que relâchait un animal sauvage incontrôlable et elle en avait presque conscience.

" Sauf que Franz ne me mettra pas en prison, je le ferais avant lui, si la seule solution est d'appeler moi-même les flics, alors c'est ce que je ferais. Je veux que tu m'apportes une seule réponse Jake, je veux que tu répondes à la question comme si je n'étais rien pour toi, comme si tu connaissais simplement les actes que j'ai pu faire. Je ne veux pas que tu me fasses tout un discours mais juste que tu me dises, oui ou non et que tu me répondes honnêtement - elle le regarde quelques secondes avant de poursuivre- Jake... est-ce que je dois d'aller en prison pour ce que j'ai fait ?"

1
AronnWagner
AronnWagner a commenté :
J'ai hâte de voir la réponse là <3 croustillante cette scène aussi ;)
Publié Sun, 03 Feb 2019 21:01:44 +0100

RP posté le

Après qu'elle se soit installer elle aussi, elle commença par des questions. Simple et tout à fait logique et légitime, auxquels il répondit simplement, et courtement :
- à vrai dire, je les ai reçu ce matin même. Par coursier. Quand à ce qui est de qui ? Franz me semble aussi, être la seule réponse. Mais, le pourquoi m'échappe également.

Elle ne mit pas longtemps, et poursuivre de nouveau, lui racontant finalement, les évènements de ce fameux soir. Il l'écoute alors attentivement, s'appuyant sur un coude pour se rapprocher d'elle. Quand arriva ce croisement de regard, et la raison de ses agissements : la colère. Alors qu'elle s'explique en détails, il se met sur l'accoudoir, et passe un bras autour d'elle, pour la réconforter, mais toujours sans quitter son regard.

Effectivement, situation compliqué, surtout pour elle. D'ailleurs, elle poursuivi de nouveau, pour enfin en arriver, à la fameuse question "Que dois-je faire ?" soit "Jake... est-ce que je dois d'aller en prison pour ce que j'ai fait ?" il prit alors une bonne respiration, et la serra de nouveau contre lui :
- soupir - Oui. Tu devrais. Pas parce que tu as tuer ces hommes, ou même pour devancer Franz, en quoique se soit, mais... Parce que tu es devenu, quelqu'un de bien, qui a prit conscience de son acte, et veut s'amender. Nastasia, je n'crois pas, que tu ne regrette pas, ce que tu as fais, sinon tu ne serai pas là, même si c'est devant un fait accompli. Tu n'a pas agis seulement par colère, mais par douleur. Celle de perdre quelqu'un, sans rien pouvoir y faire, d'être fautif dans sa perte. L'amour et la colère, ne font parfois pas très bon ménage. Je n'ai pas été exemple non plus pour toi, ce soir là, et je pense aussi, être en parti fautif. Si j'avais été là, avec vous... Je t'aurai peut-être empêcher de faire ça, mais... J'étais moi-même coincer, dans ma propre douleur, et ma souffrance, et... Je te demande pardon.

Finalement, il s'arrête un instant, et se mets accroupi devant elle, en lui serrant les mains, tout en la regardant dans les yeux :
- Même s'il s'agissait de Callista, je lui dirai la même chose, parce que... La justice doit être la même pour tous. Ce qui est fait, est fait, et... Si tu décide d'aller te rendre pour ça. Je serai là, nous serons tous là, à tes côtés. Si tu décide cela, tu fera la différence, par rapport à beaucoup d'autres. Reconnaître ses torts, et y remédier c'est... C'est déjà un très gros effort. Nastasia, s'il arrivait la même chose à Callista, elle irait certes en prison, je l'y amènerai moi-même, mais je ferai aussi tout mon possible, pour l'en sortir. Et je ferai...
- Nous ! Nous ferons, en sorte... Que tu en sorte. - Regarde Nastasia, tristement - Pardon. C'est juste... Que tu es parti, si précipitamment...
- Jake souris à Galatea, puis revient à Nastasia - Nous, ferons en sorte, que tu sorte de prison, parce que nous te connaissons. Je te connais. Tu n'es pas un monstre Nastasia, je... Je t'aime comme ma fille, et je ferai pour toi, comme je ferai pour elle. Peut-être que tu ira en prison, mais c'est toi qui l'aura décider, et nous t'en ferons sortir !
- Galatea enlève ses chaussures, et viens s'agenouiller s'accroupir près de Nastasia, une main sur l'épaule de celle-ci - On fera tous Nastasia.


Même Jena et Diefenbaker, viennent lui témoigner leur soutient, en s'asseyant et posant leur tête sur elle, quand on entends :
- Bras croisé, devant l'entrée, en robe de chambre, souriant un peu ému à Nastasia - Crois-moi... Tu n'restera pas en prison, très longtemps... - Prends une grande respiration - sinon, comment tu veux m'apprendre, à parler russe. Tante Nat'.

0

RP posté le

Oui c'est ce qu'elle devait faire, et elle allait le faire. Et voir toutes ces personnes autour d'elle lui réchauffait le coeur, elle constatait qu'elle était très bien entourée,vraiment bien ! Que ce soit Jake, les loups, Victoria et... Galatea, c'étaient de bonnes personnes et elles se disaient qu'elle ne les méritait sans doute pas. Elle s'efforça de leur sourire même si le coeur n'y était pas trop, et Jake pouvait bien dire ce qu'il voulait, il n'aurait peut être pas pu l'empêcher de faire ce qu'elle avait commis. Comme tout le monde avait déserté le bar-restaurant, Sebastian vint aux côtés de Victoria sans un mot et il resta là, à regarder la scène, Belyy avait aussi fait son apparition aux côtés des deux autres loups. Lorsqu'elle releva la tête dans la direction de Victoria, une larme coula sur sa joue, elle ne savait pas si c'était toutes les paroles qu'elle avait pu entendre ou si c'était le " tante Nat' "qu'avait prononcé la femme qui la fit déversé cette larme. Rapidement, elle reporta son regard sur Jake.

" Tu as raison, il faut qu'il y est justice pour ces hommes, peu importe qui ils étaient ! Mais tu n'as pas à me demander pardon, il ne faut pas t'en vouloir pour tout ça, tu avais assez de problèmes pour en plus, prendre en compte les miens. Tu sais... je n'ai pas pu sauver mon père ce soir là, je ne pouvais pas perdre Sebastian, et il en va de même pour la personne qui aurait été à sa place ! - elle se tourne vers Galatea - On a des différences, on ne se connaît pas assez mais je ne t'aurais pas laissé mourir !"

Plus elle parlait, plus elle prenait en compte la gravité de ses actes, mais se rendre maintenant, c'était comme effacer les erreurs du passé et du présent et elle était prête à payer pour ça. Elle ne pouvait pas connaître pire que la prison en Russie, elle n'était sans doute pas prête à y retourner mais elle le devait. Elle croyait peu en son extraction, ce qu'elle tenait dans la main, en plus de l'inculper, lui assurer une prison à vie. Et dieu sait qu'elle aimait la liberté, mais ça serait pour une autre fois.

" Sachez simplement, que si vous ne réussissez pas à me sortir de prison, il ne faut pas vous en vouloir, ce ne sera pas de votre faute. Si malgré tout vos efforts, vous ne le pouviez pas, alors vous abandonnerez, je refuse de vous veniez me rendre visite pendant des années. Mes actes ne doivent pas empiéter sur votre vie ! Par contre, occupez vous bien de Belyy !"

Elle le disait pour tout le monde, surtout qu'elle pouvait entendre raisonner dans sa tête, la sentence qui serait proclamer par le juge. Et elle pensait à Sebastian aussi, si elle venait à ne jamais sortir, elle voulait qu'il refasse sa vie. Elle se pencha et enlaça Galatea et Jake avant de leur murmurer.

" Vous avez le choix : soit vous les appelez soit je m'en charge, qu'ils viennent me chercher ici et qu'on leur donne cette enveloppe ! Je vous demande une simple faveur, je veux qu'ils m'arrêtent ici, comme ça je pourrais profiter de vous tous encore quelques instants. "

Beaucoup de larmes dégoulinèrent le long de ses joues, pas parce qu'elle partait en prison, mais parce qu'il manquait des personnes, et qu'elles allaient horriblement lui manquer. Et pour la deuxième fois, elle entendait les sirènes au loin !

0
Créer une scène libre Répondre
*/ ?>